Gaasbeek le magnifique

23/05/17 à 09:39 - Mise à jour à 18:03

Source: Plusmagazine

A la fin du XIXe siècle, la marquise de Visconti transforme le château de Gaasbeek en joyau néo-Renaissance. Collectionneuse avisée, elle crée un véritable écrin pour y loger ses plus belles pièces.

C'est un cadre de conte de fée, de ceux qui titillent l'imagination : perdu dans un parc gigantesque, à deux pas de splendides jardins à la française, le château de Gaasbeek surgit au détour d'un chemin et s'impose soudainement au regard. Si ses puissantes tours rappellent son origine médiévale, on comprend vite qu'il s'agit avant tout d'un lieu de plaisance, plus que d'une forteresse inexpugnable. Il suffit de passer le porche pour se croire dans une cour du XVIe siècle, au milieu des paons et buissons taillés au cordeau, face à une terrasse dominant le paysage. Les façades ne sont d'ailleurs pas sans rappeler certains châteaux de la Loire. Pour le Béotien, tout ici respire la construction multiséculaire. " Mais en réalité, l'aspect actuel de Gaasbeek est surtout dû à une importante restauration réalisée au XIXe siècle ", explique Luc Vanackere, directeur des lieux. A cette époque teintée de romantisme, on n'hésite pas à se lancer dans de grands travaux de prestige. Plutôt que de redonner aux bâtiments leur aspect d'origine, on tente de faire revivre un passé fantasmé, idéalisé, et souvent bien plus luxueux que la réalité. L'heure est aux styles néo (néo-gothique, néo-Renaissance...), Gasbeek n'échappe pas à cette mode.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires