Epernay, le coeur de la champagne

29/06/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Epernay est une ville dynamique de 25.000 âmes situées à l'Ouest du département de la Marne, entre la Marne et les Collines. Historiquement, la ville était le centre de la production de champagne.

Une histoire agitée

Epernay, le coeur de la champagne

Epernay a été, depuis sa création, détruite, pillée et incendiée plus de 25 fois.

A l'origine, la région n'était qu'une vaste étendue marécageuse pleine de plantes épineuses. D'où le nom d'origine de la ville : Sparnacum (signifiant en gallo-romain " lieu planté d'épines ") Les habitants d'Epernay se font d'ailleurs appeler les Sparnaciens et Sparnaciennes.

La légende veut qu'au 5e siècle, quelques tanneurs s'installèrent le long de la rivière Cubry car l'eau était très efficace pour assouplir les cuirs.

En 1024, la ville tombe aux mains des Comtes de Champagne. Mais suite au mariage en 1284 de Jeanne de Navarre avec Philippe le Bel, la région est annexée au royaume de France. En 1515, le roi François Ier offre la seigneurie d'Epernay à sa mère Louise de Savoie.

Durant la Première Guerre mondiale, la ville d'Epernay est frappée particulièrement durement. Les deux tiers des maisons sont détruites. En 1940, Epernay est à nouveau bombardée et est occupée par les Allemands. Le 28 août 1944, les troupes du Général Patton libèrent la ville du joug allemand.

De nombreux témoins du temps et du riche passé d'Epernay ont été détruits: notamment le porche de Saint-Martin, la façade de la maison de Louise de Savoie datant du 16e siècle et surtout de très belles maisons de maître datant du 19e siècle

Balade dans Epernay

Avenue de Champagne

Vous n'aurez rien vu d'Epernay si vous n'êtes pas passé par l'Avenue de Champagne. Toutes les grandes maisons de champagne sont établies sur cette avenue, De Castellane, Moët et Chandon, Mercier,.... beaucoup de maisons de maître datent du 19e siècle et ont été construites dans le plus pur style Renaissance ou classique. La plupart des maisons de Champagne peuvent être visitées et ça en vaut vraiment la peine.

Car si tout ce que vous voyez sur l'Avenue de Champagne est beau, tout ce qui se trouve sous l'avenue de Champagne est vraiment spectaculaire: plus de 100 km de caves de champagne creusées dans la roche crayeuse. La Maison De Castellane, par exemple, s'enfonce jusqu'à 40 mètres de profondeur et compte plus de 200 millions de bouteilles de champagne. Les caves les plus visitées sont celles de la maison Mercier qui s'étalent sur 47 galeries d'un total de 18 km. La plus grande partie de ces caves date du XVIIIe siècle, la période de l'apparition des premières maisons de champagne. Un ascenseur panoramique vous emmène dans les galeries par 30 mètres de profondeur. La visite se fait en Petit train.

L'Hôtel de Ville, 9 avenue de Champagne

Cette ancienne maison de maître a été construite en 1858 et appartient à la famille Auban-Moët et est cédée à la ville en 1919. L'intérieur est aménagé de manière luxueuse, notamment dans la salle des mariages et la salle du Conseil. Le parc qui entoure la Mairie a été conçu au siècle passé par les frères Bühler qui ont également conçu le 'Parc de la Tête d'Or' à Lyon.

L'orangerie, 20 Avenue de Champagne

Le jardin de l'Orangerie de la société Moët et Chandon était à l'époque de Napoléon (1807) dessiné par le peintre Isabey uit Lotharingen. Le bâtiment fut appelé Orangerie car c'est là qu'on abritait les arbres fruitiers durant l'hiver. Les jardins et le bâtiment sont visibles depuis l'avenue mais ne se visitent pas.

Château Perrier, 13 avenue de Champagne

Cette maison de maître a été construite en pierres de taille en 1854 par Charles Perrier dans le style Louis XIII.

Le théâtre Gabrielle Dorziat, Place Mendès France

C'est un des rares théâtres à l'Italienne dont la machinerie est restée intacte, depuis son origine. La façade est décorée pa rune allégorie faite par le sculteur sparnacien Joseph Ascoli. La salle de spectacle peut accueillir 600 spectacteurs a est composée d'un plafond en coupole, oeuvre de Clairin, un ami de Sarah Bernardt. L'actrice Gabrielle Dorziat, qui a donné son nom au théâtre, est nee à epernay en 1880 et est morte à Biarritz en 1979.

L'église Notre-Dame, Place Mendès France

La construction de cette église commença en 1897 et finit en 1917. Mais en 1918, elle est en partie détruite par les bombardements. Les travaux de restauration durent jusqu'en 1924. Elle a la forme d'une croix latine La hauteur totale de la tour, flèche et croix comprises, est de 80 mètres. Son clocher possède une cloche du XVè siècle, provenant de l'ancienne église Saint-Martin. De magnifiques vitraux, représentant des scènes de la vie de la Vierge Marie viennent également de l'église Saint Martin église conventuelle de Saint- Martin et un grand orgue du célèbre organiste Cavaille Coll. L'église peut être visitée uniquement avec un guide de l'Office du tourisme.

Epernay, le coeur de la champagne

Musée des anciens métiers du champagne, De Castellane 57, rue de Verdun

La construction de la Tour se situe entre 1890 et 1905. Sa conception est attribuée à Marius Toudoire, architecte de la gare de Lyon à Paris. Cet édifice, à l'origine réservoir d'eau, permet actuellement, depuis les deux derniers étages, d'admirer un superbe panorama, embrassant d'un seul coup d'oeil, le vignoble de la Vallée de la Marne et la ville d'Epernay. Dans le musée, on peut découvrir tout le procédé de fabrication du champagne et découvrir les métiers liés à cette activité.

La Synagogue, Boulevard de la Motte

La synagogue a été construite en 1880, décoration type byzantine sur la façade, rosace remarquable, à l'intérieur de laquelle se trouve l'étoile de David.

La maison de Louise de Savoie, 7 rue du Docteur Verron

Dans la cour de l'école de la rue du docteur Verron, on peut encore voir les vestiges de la façade de la maison de Louise de Savoie, la mère de François Ier.

Le portail de l'église Saint-Martin, Place Hugues Plomb

Le portail est un vestige de la vielle église Notre-Dame et un des plus vieux monuments d'Epernay. On peut y admirer de charmantes guirlandes de pierre entre lesquelles se jouent des amours, des hercules, des animaux variés, parmi lesquels des salamandres rattachent incontestablement ce gracieux portail à l'époque de François 1er (commencé en 1540).

Le jardin d'horticulture et de viticulture, entrée le long de la rue Frédéric Plomb

Le Jardin d'Horticulture a été réalisé au début des années 1910 par le paysagiste Rémois Jean-Baptiste Thomereau. On y trouve l'un des plus beaux faux de la Ville.

D'autres manières de visiter Epernay

- Le Mill'Bulles est un Petit train touristique qui vous fait voir en 45 minutes les principaux monuments et curiosités de la ville. Les commentaires sont donnés à bord du train. Les tickets sont vendus à l'Office du Tourisme ou auprès du chauffeur si le service du tourisme est fermé. Prix: ? 6;
Enfants de 5 à 12 ans: ? 3;
Gratuit pour les moins de 5 ans. Départs quotidiens d'avril à octobre à 10.30, 11.30, 14.30, 16.30 et 17.30 au jardin de l'Hôtel de Ville. Ne roule pas le 8 juillet pour cause de passage du Tour de France.

- e-pic vous donne la possibilité de découvrir Epernay de façon ludique et interactive avec un audioguide. L'audioguide se loue auprès de l'Office du tourisme pour 7 euros. Il y a trois parcours différents : L'effervescence du Champagne (25 km), Une région particulière (35 km) et Chronique de Champagne (60 km).

Info

Office du Tourisme, 7 Avenue de Champagne, B.P. 27, F 51201 Epernay, tel. 00-33-3 26 53 33 00, tourisme@ot-epernay.fr, www.epernay.fr

Maison Mercier, 38-70 Avenue de Champagne, Epernay, tel. 00-33-3 26 51 22 22, visite possible sans réservation du 25 mars au 15 novembre, ? 9 pour la visite + dégustation.

Musée des métiers du Champagne, Champagne de Castellane, 57 rue de Verdun, 51200 Epernay, tel. 00-33-3 26 51 19 11, e-mail: visites@castellane.com, www.castellane.com, ouvert du 3 mars au 23 décembre 2010 de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Nos partenaires