East Sussex : jardin le plus vert et le plus culturel de l'Angleterre

04/09/08 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

L'East Sussex est le jardin le plus verdoyant et le plus culturel de l'Angleterre.

Contenu :

- Une station balnéaire agréable
- Les séchoirs à houblon de Kipling
- Retour au Moyen Age
- Le writing lodge de Virginia Wolf
- De Winnie l'ourson à Brian Jones
- En pratique

En quittant Douvres, nous roulons vers le sud en direction de la station balnéaire de Hastings, excellent point de départ pour partir à la découverte d'une des plus belles régions d'Angleterre. On l'appelle 1066 country, en mémoire de la Bataille de Hastings, où Guillaume le Conquérant a vaincu le roi saxon Harold en 1066. Plutôt bizarre parce que cette bataille ne s'est pas déroulée à Hastings même mais non loin de là, sur le site de Battle. On peut encore y visiter le champ de bataille sur la colline de Senlac. Sur ordre du pape, Guillaume le Conquérant y a fait construire l'imposante Battle Abbey. La rue principale de la petite ville s'est développée autour de l'abbaye et regorge aujourd'hui de petites boutiques qui proposent toutes sortes de symboles du chevalier.

Une station balnéaire très agréable

Hastings est une station balnéaire très courue, une version miniature de Brighton, avec de nombreux hôtels en bord de mer, une estacade et des casinos. Le coeur de la ville est un agréable mélange de petites maisons de styles différents (élisabéthain, géorgien, victorien), le décor parfait pour une série policière comme Foyle's War, qui a d'ailleurs été tournée ici. Au sommet de la ville, on peut encore observer les ruines de Hastings Castle, le château que Guillaume le Conquérant a fait construire après la célèbre bataille.

Au XIIIe siècle, le port a été emporté par les eaux et la ville a perdu de son prestige. Les habitants se sont alors concentrés sur la pêche et sur... la contrebande, qui a été, pendant des années, la principale source de revenus de la ville ! Les grottes de St. Clements Caves, qui servaient autrefois d'entrepôt pour les marchandises de contrebande telles que l'alcool, le tabac, le satin et la dentelle, sont aujourd'hui aménagées en musée. Dans le port de pêche, entre les bateaux et les étals de poisson, on observe quelques constructions étranges. Ce sont d'anciens chalutiers de contrebandiers. Ils ont été sciés en deux et plantés dans le sol pour servir d'abri à ceux qui n'avaient pas de toit.

Retour

Les séchoirs à houblon de Kipling

La côte de l'East Sussex compte quelques villes de taille moyenne, mais dans l'arrière-pays, la verdure est omniprésente. Les propriétés avec leurs cheminées typiques semblent se fondre dans la nature et, partout, des toits singulièrement coniques, tels des wigwams, dominent le paysage. Ce sont les cheminées des oasthouses, où l'on séchait le houblon.

A quelque 25 km au nord d'Hastings, dans une oasis de verdure, se dresse Batemans, la propriété de Rudyard Kipling, Prix Nobel de littérature en 1907, aménagée en musée. Le poète et auteur, entre autres, du Livre de la Jungle a grandi en Inde, suivi une courte formation en Angleterre avant de retourner en Inde pour y travailler comme journaliste. En 1902, il est revenu à Batemans pour agrandir le manoir. Il y a passé les trente dernières années de sa vie et y a écrit ses principales oeuvres. Toute la maison respire l'ambiance de l'Empire britannique. Dans le sombre cabinet de travail, on peut découvrir sa machine à écrire, ainsi que des maquettes de navires de guerre de l'amiral Nelson, des figurines représentant des saints, ainsi que des raquettes ramenées par Kipling de ses vacances de ski passées en France, et une peau d'ours. Dans le garage, on peut encore admirer la Rolls-Royce avec laquelle l'illustre écrivain aimait se balader.

Retour

Retour au Moyen Âge

Nous poursuivons notre voyage vers le nord en direction de Bodiam Castle, un superbe château fort entouré d'eau. Bodiam Castle est un château d'agrément destiné à impressionner les invités importants. Non loin de là, à Northiam, on trouve The Great Dixter, la résidence où est né et a vécu l'écrivain-jardinier Christopher Lloyd, récemment décédé. Lloyd est entre autres l'auteur du livre Well tempered garden, la bible des amateurs de jardins sauvages. Il a réalisé ses expériences dans son propre jardin et le résultat est plutôt spectaculaire : une infinité de fleurs sauvages aux couleurs vives côtoient des haies d'ifs impeccablement taillés.

Au milieu de cet océan de fleurs et de plantes trône le magnifique manoir, une propriété aux murs à colombage dont la partie la plus ancienne date de 1460. A l'intérieur, tous les murs sont revêtus de bois. Les meubles allant du XVe au XVIIIe siècle, les tapisseries, les fenêtres typiques et les impressionnants arcs de voûte en bois, l'énorme cheminée du salon ou encore la bibliothèque nous emmènent loin du XXIe siècle. Dans le jardin, on trouve aussi une oast-house avec trois fours, qui ont fonctionné jusqu'en 1939. Lloyd a souhaité les conserver en souvenir de sa jeunesse et de la délicieuse odeur qui s'échappait des cheminées lors de la cuisson du houblon.

Retour

Le writing lodge de Virginia Woolf

Un peu plus au sud, en direction de Brighton, nous partons sur les traces d'un autre auteur célèbre, Virginia Woolf. Isolée au pied de la colline, on rencontre la Charleston Farmhouse, où Vanessa Bell, la soeur de Virginia, a habité avec Duncan Grant. Ils faisaient partie des artistes influents du groupe Bloomsbury.

Au fil des ans, ils ont décoré la ferme à l'aide de textiles, de céramiques et de tableaux peints par eux-mêmes et par des artistes contemporains tels que Picasso, Renoir, Derain et Lamb. Des amis, comme l'économiste John Maynard Keynes, l'écrivain E.M. Forster et bien sûr aussi Virginia Woolf venaient régulièrement se détendre dans le jardin aux nombreuses influences méditerranéennes.

Les traces de Virginia Woolf nous mènent ensuite à Rodmell, une véritable oasis de verdure et de calme où de majestueuses demeures se cachent derrière la végétation. C'est là que se trouve Monk's House. Quand Virginia et son mari Leonard ont visité cet endroit en 1919, séduits par le jardin sauvage, ils ont acheté le domaine pour en faire leur résidence secondaire. Ils y passaient les week-ends et souvent aussi de plus longs séjours en été.

Dans le jardin, Virginia s'est aménagé un writing lodge où elle pouvait écrire au calme tout en admirant le paysage. Après le bombardement de sa maison londonienne en 1940, elle y a déménagé tous ses livres et passé presque tout son temps .

Retour

De Winnie l'ourson à Brian Jones

Le paysage toujours verdoyant de l'East Sussex a également vu la naissance d'un autre personnage célèbre de la littérature : Winnie l'ourson. L'auteur, Christopher Robin Milne, a écrit les aventures de ce sympathique petit héros dans les années 20 à Hartfield. On peut d'ailleurs se promener dans l'authentique Ashdown Forest et traverser le célèbre Poohsticks Bridge.

Dans le Poohshop local, on trouve de nombreux souvenirs amusants à l'effigie du célèbre petit ours ainsi qu'une carte permettant d'explorer Poohland de fond en comble, sans se perdre. La maison de l'écrivain, elle, a appartenu à Brian Jones, le célèbre guitariste des Rolling Stones. Malheureusement pour les fans du mythique groupe de rock, elle n'est pas accessible au public.

Retour

En pratique

Y aller : Avec le ferry de Calais à Douvre. Prendre la M20 en direction de Londres, sortie Hastings.

Infos : Visit Britain, PB 25, 1040 Etterbeek, Tél. : 02 646 35 10 - www.visitbritain.be - www.1066country.com - www.visithastings.com

Infos sur les endroits visités :

Great Dixter Northiam

www.greatdixter.co.uk - Tél. : 00 44 179 725 28 78
Charleston Charleston Firle, Lewes
www.charleston.org.uk - Tél. : 00 44 132 381 12 65
Batemans Burwash, Etchingham
www.nationaltrust.org.uk/batemans - Tél. : 00 44 143 588 23 02

Se loger :

White Rock Hotel White Rock Road 9, Hastings Sea Side,
www.thewhiterockhotel.com - Tél. : 00 44 1424 42 22 40
The Playden Oasts Inn une oasthouse aménagée en hôtel, Rye Road, Playden.
www.playdenoast.co.uk - Tél. : 00 44 1797 22 35 02

Retour

Nos partenaires