E Viva España: la destination préférée des Belges

08/09/16 à 10:13 - Mise à jour à 12/09/16 à 11:51

Source: Plusmagazine

Cet été, près de 40% des Belges qui voyagent en avion auront mis le cap sur l'Espagne. Un record. Si la presqu'île ibérique a toujours été populaire, elle l'est, aujourd'hui, plus que jamais.

E Viva España: la destination préférée des Belges

© Getty Images/iStockphoto

Le tourisme de masse tel que nous le connaissons est né en Espagne dans les années 60 et 70. Ce qui vaut à certaines zones du littoral une image tenace de plages bétonnées, où l'authenticité a laissé la place aux hôtels dénués d'âme et aux boutiques à touristes. Mais l'Espagne a énergiquement revu son image et son offre. Outre les touristes alléchés par ses plages, elle attire aujourd'hui les amateurs de culture et de nature. A cela il faut ajouter que le pays profite aussi de la situation géopolitique...

Un secteur hôtelier renouvelé

"Les Belges ont toujours aimé l'Espagne, assure Hans van Haelemeesch, press & communication manager chez Jetair. Même si on a connu des hauts et des bas. Depuis dix ans, la Turquie propose, en effet, des arguments de poids comme les resorts all inclusive et des prix très démocratiques. Mais l'Espagne n'a jamais perdu sa couronne. Le secteur hôtelier espagnol ne s'est pas endormi sur ses lauriers et s'est totalement renouvelé. L'Espagne attire un peu plus de touristes chaque année, avec un nouveau record en 2016 : plus d'un tiers des billets d'avion avaient pour destination l'Espagne. Le fait que le gouvernement déconseille la Tunisie n'est évidemment pas étranger à ce phénomène. Le pays faisait partie du top-5 mais les vacanciers optent aujourd'hui davantage pour le sud de l'Europe."

La plupart des touristes qui mettent le cap sur l'Espagne choisissent le farniente à la plage. "Ce type de vacances a toujours eu une double image, poursuit le porte-parole. Ainsi, les costas du nord du pays sont considérées comme bas de gamme. Mais l'Espagne s'est upgradée et met davantage l'accent sur la culture et l'authenticité. Le profil des touristes s'est diversifié. Les Baléares attirent les amateurs de vélo. Ceux qui veulent de la culture vont à Barcelone ou à Cordoue. La Costa del Sol reste célèbre pour ses hôtels de luxe et ses golfs. L'Espagne est multifacettes et ses habitants se montrent de plus en plus accueillants. Le tourisme est désormais considéré de manière positive.

Majorque

Majorque © Getty Images/iStockphoto

La Turquie et la Tunisie en recul

"L'Espagne compte parmi les destinations qui ont toujours été appréciées des Belges, confirme Koen van de Bosch, porte-parole de Thomas Cook. Le contexte international joue en sa faveur. La Tunisie est en chute libre. Sa grande concurrente, la Turquie, connaît une actualité dramatique. Bon nombre de touristes s'en sont détournés au profit de l'Espagne, pays sûr, qui marque cette année une progression de 20 %, tandis que la Turquie recule de 25%."

D'autres pays du sud de l'Europe tirent leur épingle du jeu, même si l'Espagne reste la grande gagnante. "L'être humain est attaché ses habitudes et aime retrouver ce qu'il connaît déjà. Nombre d'entre nous avons passé, enfants, des vacances en Espagne. Et le pays est accessible en voiture. "

E Viva España: la destination préférée des Belges

© Getty Images/iStockphoto

Une bonne image et des atouts

"Cette forte hausse du tourisme date de 2013, précise Felipe Formariz, directeur de l'office de tourisme espagnol en Belgique. Mais ce qui nous ravit le plus, c'est la bonne image dont jouit le pays. Notre succès est en partie attribuable à la situation géopolitique mais cela ne doit pas occulter le fait que nous travaillons depuis des années à diversifier notre offre. Avant, les touristes se limitaient aux plages et à Barcelone. Nous avons réussi à promouvoir aussi nos trésors naturels et d'autres villes, comme Valence et Malaga. Du coup, le profil des touristes a changé. " Si la côte attire le plus grand nombre, l'intérieur du pays séduit de plus en plus. Le tourisme est mieux réparti sur l'année et dans tout le pays. "Oui on conserve des destinations à la réputation moyenne, comme Benidorm. Mais là aussi, la ville essaie de se repositionner. Benidorm jouxte une réserve naturelle et la région permet de pratiquer toutes sortes de sports. En soulignant ces atouts, nous espérons attirer là aussi un public diversifié.Nous pouvons nous féliciter des liaisons aériennes plus fréquentes, poursuit Felipe Formariz. Par ailleurs, nous avons investi dans les infrastructures touristiques. Ces dernières années, il y a eu énormément de chantiers de rénovation. On a toujours eu une offre importante, plus qu'au Portugal, par exemple, avec un bon rapport qualité/prix, comparé à la France. Nos prix sont restés très raisonnables."

Enfin, de nombreux Belges ont acheté en Espagne durant la crise. En 2015, quelque 3.000 maisons ont été vendues à des Belges. Des gens qui reviennent régulièrement !

Nos partenaires