Des vacances comme sur des roulettes

25/08/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver de voyager en motor-home et à franchir le pas. Voici ce qu'il faut savoir avant de prendre la route.

Si l'on en croit les statistiques, l'Europe, son ouverture des frontières et sa monnaie unique ont dû contribuer à doper le goût du voyage des Belges. En effet, ces dix dernières années, le nombre de motor-homes immatriculés en Belgique a pratiquement doublé, passant de 20.000 en 2000 à plus de 38.000 en 2010. La liberté semble bien l'atout majeur de ces maisons sur roues.

Quel permis faut-il ?

Le permis de conduire B (voiture) suffit tant que le poids du motor-home n'excède pas 3,5 tonnes.

ATTENTION ! Ces 3,5 tonnes s'entendent avec chargement complet : les passagers, le plein de carburant, les réserves d'eau, les vélos, les provisions, le panneau solaire, l'auvent, l'antenne TV,...

LE CONSEIL DE TOM ET LEA, FANS DE MOTOR-HOMES: " Le problème est que beaucoup de constructeurs proposent des modèles allant jusque 3,3 tonnes, ce qui laisse fort peu de marge pour le chargement, expliquent Tom et Léa, tous deux jeunes pensionnés de l'enseignement et adeptes de longue date du motor-home. Une réserve d'eau (100 kg) et deux passagers et vous voilà déjà à charge complète. Il vaut donc mieux choisir un modèle dont le poids ne dépasse pas les 3 tonnes, ce qui vous laissera un plus de latitude pour le chargement ".

Quel contrôle ?

Après l'immatriculation du motor-home et avant sa mise en circulation, le propriétaire doit le présenter pour une " régularisation administrative " qui comprend un contrôle administratif, un pesage et la rédaction d'un certificat d'identification conforme à la nouvelle immatriculation. Lors du pesage , il est tenu compte :

- d'un remplissage à 100 % des réservoirs à carburant.

- d'un remplissage à 90 % des réservoirs d'eau potable et de gaz.

Tous les centres de contrôle automobile effectuent ce contrôle (voir encadré Plus d'infos...).

Quelles assurance et immatriculation ?
- Vous assurez un motor-home comme vous assurez une voiture.

LE CONSEIL DE TOM "On peut parfois obtenir des conditions spéciales (et intéressantes) quand on assure son motor-home auprès de la compagnie qui assure déjà la voiture ". Il est vrai que beaucoup de courtiers pratiquent deux tarifs pour l'ensemble des couvertures. Un tarif pour le client qui n'a que son motor-home assuré chez eux et un autre tarif, préférentiel, pour le client qui a déjà une voiture assurée chez eux. Le mieux est de discuter avec votre courtier habituel.

- Dès que le motor-home est assuré, il faut l'immatriculer selon une procédure spécifique qui tient compte de chaque caractéristique de votre véhicule: neuf ou d'occasion, acheté en Belgique ou à l'étranger, véhicule transformé,... Il est aussi fait une différence selon que le véhicule a été mis en service avant ou après le 1er avril 2003, date à laquelle sont survenus des changements concernant les points d'ancrage des ceintures de sécurité, de la banquette ou des sièges, etc. Notons encore que les sièges latéraux ne sont plus autorisés dans les véhicules qui ont été mis en service après le 20 février 2007.

Le péage est-il plus cher ?

Oui. Le motor-home est tarifié en Europe dans la catégorie 3. Toutefois, le prix varie aussi en fonction de la grandeur du motor-home, ou parfois du nombre d'essieux, du poids, etc. et la différence avec une voiture peut être sensible.

LE CONSEIL DE LEA " Lorsqu'on voyage en motor-home, le but n'est pas de couvrir un maximum de distance en un minimum de temps. On peut donc, sans problème, délaisser les autoroutes pour les nationales où l'on roule à 70km/h et où l'on peut ainsi profiter sans stress du paysage qui défile. Le trajet fait alors partie intégrante des vacances. Sans oublier que le carburant se vend généralement moins cher le long des nationales que le long des autoroutes et pour être sûrs de ne jamais tomber en panne sèche, nous faisons toujours le plein à réservoir mi-vide. " (voir encadré Péage ou vignette ?)

Peut-on se garer où on veut ?

- Sur la voie publique, le stationnement des motor-homes relève du code de la route. On peut se mettre là où une voiture peut se garer, sauf bien sûr si un panneau interdit l'endroit aux motor-homes. De jour, on ne peut interdire à un véhicule de s'arrêter à un endroit qu'en cas de stationnement dangereux, gênant ou abusif.

- Si besoin est, vous pouvez vous garer sur un parking le long d'une autoroute. Mais il faut être prudent et s'arrêter sur un parking où le passage est constant, où vous êtes bien vu des piétons et des autres automobilistes. Fermez toujours votre motor-home à clé. Certains voleurs opèrent en groupe et pendant qu'un ou deux entament la conversation avec les propriétaires, des complices en profitent pour délester le motor-home de ses objets de valeur. Ne laissez pas votre véhicule le long des grillages qui clôturent le parking. C'est plus calme... mais les voleurs, protégés par l'obscurité, peuvent plus facilement découper les grillages et vous dévaliser.

LE CONSEIL DE TOM ET LEA: " Pour dépenser le moins possible, certains passent systématiquement la nuit dans des endroits qui ne coûtent rien. Il est vrai qu'il suffit d'une station-service pour recharger les réserves en eau, en gaz et en carburant. Mais vous n'y trouverez pas de raccordement électrique ni de possibilités de vidanger les réservoirs des eaux usées (douche, cuisine,...). C'est pourquoi nous préférons le camping qui offre davantage de confort. Certains campings sont un peu plus chers (± 25 euro par nuit pour 1 motor-home et 2 personnes, par exemple), mais proposent généralement de bons raccordements électriques et le prix comprend votre consommation ainsi que l'utilisation des douches. D'autres sont moins chers, mais vous devez payer un supplément pour votre consommation électrique et l'utilisation des douches. Il faut encore ajouter que les raccordements électriques varient très fort : si les plus petits offrent environ 4 ampères (puissance max. de 880 watts), la plupart oscillent entre 6 et 10 ampères (puissance max. de 1.320 et 2.200 watts). Dans les pays touristiques de l'Europe de l'Est (comme la Croatie), les raccordements peuvent aller jusque 16 ampères, ce qui correspond à une puissance maximale de 3.250 watts. Un appareil de cuisson au gaz a le grand mérite de ne pas vous faire dépendre du raccordement électrique mis à votre disposition. "

Peut-on faire du camping sauvage ?

Le camping sauvage est une forme de camping pratiqué en pleine nature, dans un lieu peu ou pas aménagé. Il s'inscrit aisément dans le cadre d'une randonnée en forêt ou du cyclotourisme, par exemple. Le camping sauvage d'une nuit, du coucher au lever du soleil, est souvent le seul autorisé dans les parcs naturels européens.

En ce qui concerne un droit plus général d'accès aux espaces naturels, certains pays autorisent d'y camper, sans autorisation préalable. En Suède, par exemple, c'est l'allemansrätt (ancien droit coutumier protégé par la Constitution depuis 1994) qui fixe les modalités du droit de passage et de séjour sur les terres d'autrui. D'autres pays, plus fortement urbanisés comme le Danemark ou les Pays-Bas, interdisent le camping sauvage. En France, la législation se situe entre les deux : le camping sauvage est généralement autorisé, mais réglementé pour certaines zones.

Il existe une carte internationale des camping qui offre des réductions et comprend une assurance (voir encadré Plus d'infos...).

LE CONSEIL DE TOM ET LEA: " Si vous n'aimez pas les campings et que le camping sauvage ne vous tente pas du tout, pensez à la population locale. Certains fermiers, par exemple, accueillent des motor-homes."

On ne doit jamais oublier que le camping sauvage peut s'avérer dangereux !

On trouve toutes sortes de postes destinés aux motor-homes, comme cette borne de vidange !

Plus d'infos...

- sur le contrôle technique : Groupement des entreprises agréées de contrôle automobile et du permis de conduire asbl, rue de la Technologie, 21/25, 1082 Bruxelles, tel. 02/469.09.00, www.goca.be.

- sur l'immatriculation : SPF Mobilité et Transports, Service Véhicules Motorhome, Zone A - 2e étage - 2A06, rue du Progrès 56, 1210 Bruxelles, tel. 02/277 35 64 (pour les motor-homes mis en circulation avant le 1er avril 2003) ou 02/277 35 57 (pour les motor-homes mis en circulation à partir du 1er avril 2003), sur le site http://www.mobilit.fgov.be, cliquez sur Route et Immatriculation des véhicules).

- sur les campings : Touring Club de Belgique, rue de la Loi, 44, 1040 Bruxelles, tel. 02 233 22 02, www.touring.be (cliquez sur Préparer vos vacances et Infos par pays).

Autres sites reprenant les campings en Europe: www.e-camping.com, www.campingo.com, www.karmabum.com

Nos partenaires