Des entrainements créatifs!

19/02/13 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

La plupart des participants à notre défi du Ventoux n'ont pas toujours eu, au vu des conditions météo de ces dernières semaines, l'opportunité de faire un parcours d'entrainement à l'extérieur deux fois par semaine. Mais beaucoup ont remédié à cette situation de manière créative !

Des entrainements créatifs!

Le week-end dernier fut pour moi et pour beaucoup d'autres participants une bonne nouvelle. Enfin, j'ai pu parcourir, dans des conditions plus ou moins normales, un parcours de 56 km suivant les rythmes cardiaques recommandés par mon programme d'entrainement Sporta.

On peut considérer ce programme d'entrainement comme parfait sur le plan médical et scientifique. Rien à redire là-dessus. Mais il reste théorique : il ne tient pas compte de la neige, de la pluie, du vent, de la lumière ou de l'obscurité, ni des conditions de travail de l'individu....

Normalement, je devrais réaliser deux parcours de 55 km par semaine. Puisque, selon le Dr Teulingkx, médecin du sport, il ne vaut mieux pas s'entrainer deux jours de suite, je suis censé réaliser l'un de ces deux parcours pendant ma semaine de travail. Problème : je regagne mes pénates aux alentours de 19 heures et il fait encore trop sombre le matin. Pour le moment, il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre que le jour se décide à poindre à 7 heures du matin. Cela me laisse tout au plus une heure ou deux d'entrainement potentiel avant de devoir me jeter dans les embouteillages vers Bruxelles.

Alternatives

En attendant mieux, je remplace donc le second parcours à vélo par une visite à la salle de fitness un soir par semaine. J'y suis un cours d'environ une heure et demie.

En regardant les mails de nos participants, j'ai appris que beaucoup se trouvent dans une situation similaire, les empêchant, eux aussi, de suivre leur programme d'entrainement à la lettre. La plupart essayent cependant de trouver une alternative créative au parcours en extérieur :

  • Un programme mêlant fitness et jogging ;
  • Une heure intensive de vélo d'appartement ;
  • De la gymnastique ou de l'aquagym ;
  • Du sport en intérieur en semaine (Daniel fait même du judo !).

Seulement, Philippe a raison lorsqu'il écrit qu'un vélo d'appartement ne peut pas remplacer un parcours en extérieur. Les plus chanceux d'entre nous sont peut-être les participants qui ne travaillent plus : ils peuvent profiter des meilleures conditions météo tout au long de la semaine. Jacqui tente même de réaliser cinq parcours hebdomadaires - de 50 à 80 kilomètres chacun - en extérieur.

Quelques conseils...

  • Christian a connu l'an passé, en trois mois de temps, pas moins de 17 crevaisons. Il a depuis lors fait remplacer ses pneus par des pneus doublés d'une bande de kevlar. J'ai fait la même chose l'an passé et, depuis lors, je n'ai plus jamais crevé.
  • C'est une bonne idée d'avoir un vélo d'ores et déjà minutieusement contrôlé en vue de l'ascension du Mont Ventoux. Si nécessaire, il ne faut pas hésiter à opter pour un "triple". Un conseil quand-même: demandez d'abord un devis au magasin parce que l'addition peut s'avérer salée.
  • Si vous désirez rouler sur une longue route, plate et presque sans voitures pour " avaler des kilomètres ", sachez qu'il existe une route du Ravel le long du canal de Willebroeck, entre Anderlecht et Seneffe, une piste cyclable le long du canal de Schipdonk et du canal Léopold (de Zomergen à Heist), la route du Ravel n°2/partie 3 entre Namur et Hoegaarden et bien sûr de grands tronçons le long du Canal Albert.

Ludo Hugaerts

Nos partenaires