Cinq balades hivernales

21/11/13 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Bouger et respirer au grand air, c'est indispensable en hiver. On enfile donc des vêtements chauds, des gants et des chaussures de marche, et c'est parti pour des grandes balades au coeur d'une nature au repos!

Randonnée n° 1 : le Terril du Crachet à Frameries

Olivier Rubbers nous fait découvrir trois randonnées dans le Borinage, au sud et au sud-ouest de Mons. Le Terril du Crachet,jouxte le Pass à Frameries. Nous nous engageons sur un sentier perdu dans une végétation foisonnante aux couleurs automnales. Les arbres à papillons et les ombelles sont encore en fleurs. " Les terrils accueillent une grande variété de plantes, observe Olivier Rubbers. Sur le flanc nord, des bois ont poussé. A l'est et à l'ouest, ce sont des haies et une végétation de steppe. Au sud, on distingue des herbes sèches et des prés. " Nous grimpons jusqu'à l'endroit où le sentier fait place à un tronçon escarpé de schiste sombre. Le chemin n'est plus praticable mais la montée est facilitée par un câble auquel on peut se tenir.

Au sommet, nos efforts sont récompensés par un beau panorama : on aperçoit le Beffroi de Mons, les anciens quartiers ouvriers, les éoliennes et une vingtaine de terrils. Le guide nous invite à poser la main sur des cailloux rouges qui nous chauffent la paume. " Les déchets des galeries minières contiennent encore un pourcent de charbon qui peut s'enflammer spontanément, déclare-t-il. Si vous voyez ce type de braises sur un terril, cela signifie qu'il a été en feu. L'ardoise noire a rougi. "

De retour en bas, nous nous arrêtons devant le puits classé qui a été à l'origine du terril. L'exploitation a cessé en 1960 et le site minier accueille désormais le Pass. Ce musée, pensé de façon interactive, traite de plusieurs thèmes, parmi lesquels l'exploitation minière, la génétique, le corps humain, l'argent et l'Antarctique. Il s'adresse en particulier aux enfants et aux écoliers, mais les animations et les expériences proposées peuvent plaire à tout âge. L'architecture des lieux à elle seule vaut le détour.

L'itinéraire : l'accès au terril se fait par le parking du Pass à Frameries. Empruntez le sentier marqué en rouge (moins raide) et redescendez de la même façon.

Randonnée n° 2 : le Terril du Levant à Flénu

Ici, la balade démarre dans un village fantôme : les ruines désertes de la mine du Levant. On prend de la hauteur en suivant un sentier assez large, à travers un bois magnifique. Hêtres, érables, bouleaux, robiniers : tous ont poussé spontanément. Ici aussi, on est frappé par les zones rougeoyantes. " Nous sommes sur l'un des 32 terrils qu'on surnomme volcans ", précise notre guide.

Au sommet ouvert du terril, le sol est entièrement rouge. Plus loin, nous apercevons les premières fumeroles : de la fumée s'échappe d'une sorte de terrier de lapin. L'envie nous prend d'y glisser la main... pas pour longtemps, la chaleur est bien trop intense pour l'y laisser !

Depuis le sommet, le panorama est plus vaste encore que lors de la première randonnée. Le Beffroi de Mons et l'ascenseur de Strépy-Thieu apparaissent clairement. Pour plus de facilité, on peut redescendre par le même sentier, mais notre guide nous entraîne sur une pente raide perdue dans la végétation pour nous montrer une forêt exclusivement plantée de jeunes bouleaux. Des centaines de champignons couvrent le sol.

" Ce sont les prémices de la nouvelle vie d'un terril, explique Olivier Rubbers. Les bouleaux sont les premiers à pousser sur les terrils. Ils forment une couche d'humus où les champignons prospèrent. Plus tard, d'autres arbres se mettent à pousser, ainsi que des haies et des couvre-sol. "

L'itinéraire : ce terril est accessible depuis la route Mons-Quaregnon. Suivez les panneaux "Site du Levant" (à gauche en venant de Mons). Le seul sentier démarre à hauteur d'un café.

Randonnée n° 3 : le Marais d'Harchies à Bernissart

Notre troisième randonnée se fait en terrain plat, car les terrils sont inondés. En effet, il y a près de 90 ans, les galeries souterraines de l'ancien complexe minier d'Hensies et les terrils se sont affaissés. Les dépressions se sont remplies d'eau et ont formé des marais. Les étendues d'eau ouvertes alternent avec des étangs à la végétation dense. Il n'est pas permis d'y naviguer, ce qui transforme le marais en paradis pour les libellules et les oiseaux. Pour les ornithologues et les photographes aussi d'ailleurs, grâce aux sept observatoires qui ont été installés.

Lorsque les plans d'eau s'enveloppent d'écharpes de brume, l'ambiance devient irréelle. En particulier au marais d'Hensies, où des branches d'arbres fantomatiques percent la surface des eaux. Ce paysage vierge fait un peu penser aux documentaires sur les dinosaures. Hasard ou coïncidence ? Les iguanodons de Bernissart ont été découverts à un jet d'ossement d'ici...

L'itinéraire : une boucle piétonne de près de 7 km traverse les marais. Prenez la sortie 27 (Bernissart) sur la E42 et suivez les panneaux "Marais d'Harchies".

Randonnée n° 4 :Sur les traces du blaireau

Voici une grande balade nature dans les collines de la Voerstreek. Parcourez les 10 km de randonnée à travers la zone naturelle d'Altenbroek à 's Gravenvoeren. L'endroit a été baptisé du nom du château et une partie du domaine a été classée en réserve naturelle.

Les vallées et les plateaux alternent avec les chemins creux, les bois et les vergers de hautes tiges. Romantique à souhait! C'est l'une des rares régions du pays à attirer une si grande diversité de mammifères sauvages. Les sangliers et les blaireaux y prospèrent. Pour avoir toutes les chances d'observer des sangliers, baladez-vous à la tombée du jour. Il est hélas plus rare de voir des blaireaux, car ce sont des animaux très timorés, qui fuient à la moindre alerte et se réfugient dans leurs réseaux de galeries souterraines.

Départ: église Sint-Lambertus, à 's Gravenvoeren. Randonnée: suivez les points-noeuds de la balade fléchée Voerstreek 24 -22-34-35-40-41-42-53-52-51-50-43-44-32-33-34-22-23-24. Infos: VVV Voerstreek, Pley 13, 3798 's-Gravenvoeren, tél. 04 381 07 36 et www.voerstreek.be. La carte de la balade Voerstreek coûte 8 ?.

Randonnée n° 5 : Caresser les requins

Vous êtes à la mer en plein hiver avec vos petits-enfants? Emmenez-les au Musée Navigo, puis proposez-leur une grande balade dans les dunes du Doornpanne, ils vont adorer! Le muséee Navigo est en fait la nouvelle mouture du Musée de la pêche d'Oostduinkerke. Il abrite entre autre un aquarium ouvert où l'on peut caresser du bout des doigts les requins et les raies.

Notre balade en boucle de 6,4 km démarre dans le centre d'Oostduinkerke, passe par le Musée Navigo et revient par la zone humide protégée du Doornpanne. A faire par une belle journée d'hiver, quand les touristes ont déserté les lieux.

Musée Navigo: Pastoor Schmitzstraat 5, 8670 Oostduinkerke, ouvert du mardi au vendredi, de 10 à 18h, les week-ends de 14 à 18h. Entrée: 5 ? (55+: 3 ?), tél. 058 51 24 68

Départ: église Sint-Niklaas d'Oostduinkerke-village (Leopold II-laan 85). Balade: suivez les points-noeuds du réseau pédestre Westkust 61-62-52-53-54-59-60-61. Infos: office du tourisme de Coxyde-Oostduinkerke, avenue de la Mer 303, 8670 Coxyde, tél. 058 51 29 10 et www.koksijde.be. La carte du réseau pédestre Westkust: 6 ?.

Nos partenaires