Choisir un nouveau chauffage

12/03/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Comment choisir l'installation qui vous convient ?

Contenu :

- Au sol ou sur le mur ?
- Eau chaude ?
- Ouvert ou fermé ?
- Une chaudière à condensation ?
- Mazout versus gaz naturel
- Electricité ?
- Chaudière à pellets ?
- Pompe à chaleur ?

Au sol ou sur le mur ?

Si vous disposez d'un espace spécifique dans votre maison ou si vous avez une cave, vous pouvez opter pour une chaudière sol. Dans une grande habitation, c'est parfois nécessaire, étant donné la puissance requise pour chauffer toutes les pièces, même si les chaudières murales sont également puissantes. En fait, les chaudières sol sont plus compactes et plus légères, surtout en comparaison des anciens modèles, et leur " esthétique "a également été améliorée. Aujourd'hui, on peut parfois à peine les différencier d'un congélateur...

En revanche, si vous n'avez pas d'espace prévu pour accueillir une chaudière et que vous devez trouver de la place quelque part dans la maison, on propose souvent d'opter pour une chaudière murale. Depuis quelques années, ces chaudières sont elles aussi devenues plus légères et esthétiques. Leur avantage est que vous n'utilisez aucun espace au sol. La plupart des chaudières murales sont des chaudières au gaz, mais des modèles au mazout font aussi leur apparition.

Retour

Eau chaude ?

Un élément qui peut être déterminant dans votre choix est le fait que votre installation de chauffage doive aussi produire de l'eau chaude, comme un chauffe-eau (système instantané). Dans le cas contraire, vous choisirez une chaudière et un boiler (une réserve d'eau chaude). Les chaudières sol au gaz naturels sont généralement combinées avec un boiler, tandis que la plupart des modèles muraux produisent aussi de l'eau chaude. Avec le chauffage au mazout, un boiler est toujours nécessaire pour produire de l'eau chaude.

Retour

PAGEBREAK

Ouverte ou fermée ?

Une chaudière classique, avec un foyer, est en général appelée " chaudière ouverte ". Aujourd'hui, il existe également des " chaudières fermées ", pour lesquelles l'air nécessaire à la combustion est aspiré par l'extérieur et les gaz résiduels sont propulsés vers l'extérieur. Ce système permet de régler l'aspiration de l'air. Ces chaudières " fermées " ont donc rendement assez élevé. En outre, l'installation du tuyau d'évacuation-d'aspiration d'air se limite à un simple passage à travers un mur ou le plafond. Une cheminée classique n'est pas nécessaire. Donc, même si les chaudières fermées coûtent un peu plus cher, il est possible de récupérer une partie des coûts, rien qu'en évitant de devoir construire une cheminée.

Retour

Une chaudière à condensation ?

Les chaudières à condensation ont été conçues afin de pouvoir augmenter le rendement des installations de chauffage. Avec une chaudière classique, les gaz de combustion et la vapeur d'eau sont évacués simultanément via la cheminée. Et la vapeur d'eau reste très chaude. Une chaudière à condensation va en fait récupérer la chaleur de la vapeur d'eau. Ces chaudières sont également plus respectueuses de l'environnement car elles produisent moins de dioxyde d'azote (NOx) et de monoxyde de carbone (CO). C'est pourquoi l'installation de ce type de chaudières est encouragée via des primes et des réductions d'impôts. Et par des bénéfices, puisque l'économie sur les coûts de l'énergie engendrée par l'installation d'une chaudière à condensation peut aller jusque 5 à 10 %.

Retour

PAGEBREAK

Gaz naturel versus mazout

Le gaz naturel et la mazout sont actuellement les deux sources d'énergies les plus courantes pour les installations de chauffage central. Les deux ont des avantages et des inconvénients, il n'est donc pas évident de trancher en faveur de l'un ou l'autre. Pour vous aider, on fait le tri :

  • Gaz naturel

Avantages :

  • Pas besoin de réservoir
  • Combustion économe et respectueuse de l'environnement.
  • L'installation nécessite peu d'entretien. Pour Bruxelles et la Wallonie, il n'existe actuellement pas d'obligation d'entretien. En revanche, en Flandre, depuis le 1er juin 2007, vous êtes obligé par la loi de faire entretenir tous les deux ans votre installation au gaz naturel. Pensez tout de même à faire un contrôle régulier, puisqu'une chaudière bien entretenue consomme moins. L'utilisation du gaz naturel, un combustible fossile propre, permet de garder la cheminée propre assez longtemps. Attention néanmoins, Quand vous passez d'un autre combustible au gaz naturel, vous devez d'abord faire ramoner soigneusement votre cheminée.
  • Depuis la libéralisation du marché, vous n'êtes plus soumis à u prix fixe, mais vous pouvez comparer les prix des différents fournisseurs de gaz naturel.

Inconvénient :

  • Le raccordement au gaz naturel n'est pas disponible partout.

A. Chaudière conventionnelle

Il existe un label de qualité - HR+ - qui indique que la chaudière au gaz naturel répond à des exigences strictes de sécurité et de rendement. Ces chaudières fonctionnent à plus basse température que les chaudières traditionnelles et sont équipées en standard d'une régulation USG (Utilisations spécifiques du gaz). Dans ce cas, le brûleur s'arrête lorsque la température souhaitée est atteinte. Grâce à une sonde extérieure (en option), l'installation tient également compte des conditions climatiques pour fonctionner avec une température d'eau la plus basse possible. Une chaudière au gaz conventionnelle ne donne pas droit à des primes. Son rendement maximal atteint 93 %.

B. Chaudière à condensation

Le label HR + Top a été créé pour les chaudières à condensation. Plus chère à l'achat, ces chaudières donnent droit à des primes et des réductions d'impôts. Ce type d'installation est toujours équipé d'une sonde extérieure et son rendement peut monter jusque 110 %.

  • Mazout

Le mazout nécessite une cuve à mazout, pour laquelle des contrôles très stricts sont exigés, notamment pour éviter toute pollution du sol. Faites contrôler votre réservoir régulièrement par un technicien. La législation en la matière dépend du volume du réservoir, du matériau utilisé et de la région où vous vous situez. Vous trouverez la législation qui vous concerne grâce au module proposé sur www.informazout.be.

A. Chaudière conventionnelle

Un organisme d'experts indépendants a mis en place le label Optimaz. Plusieurs critères sont pris en compte, comme le rendement (plus de 91 %), le taux d'émission en CO2 et, au niveau écologique, les émissions de dioxyde d'azote (NOx) et de monoxyde de carbone (CO). Une chaudière au mazout conventionnelle ne donne pas droit à des primes.

B. Chaudière à condensation

Le label Optimaz Elite a été réé pour les chaudières à condensation. Les chaudières à condensation fonctionnant au mazout sont plus rares que celles au gaz naturels, mais ce n'est pas pour ça qu'elles n'existent pas ! Plus chère à l'achat, ces chaudières donnent droit à des primes et des réductions d'impôts. Leur rendement peut atteindre 102 %.

Retour

PAGEBREAK

Electricité ?

Se chauffer à l'électricité permet d'éviter bien des tracas d'entretien ou d'installation et vous ne devez pas penser à " faire le plein " à temps, comme c'est le cas pour le mazout. Mais c'est aussi une façon de se chauffer qui est très coûteuse. Pour vous chauffer à l'électricité, optez plutôt pour un appareil à accus et un raccordement mixte (avec tarif bi horaire et tarif de nuit exclusif).

Ne pensez pas que l'électricité est plus écologique, puisque votre maison ne doit pas être équipée d'une cheminée et qu'il n'y a aucune fumée. Les rejets de CO2 engendrés par la production d'électricité sont aussi conséquents que pour se chauffer au gaz naturel.

Retour

Chaudière à pellets ?

Les pellets sont connus depuis longtemps comme combustible. Ils font depuis quelques temps leur entrée comme source d'énergie pour les chaudières. Les pellets sont des petits granulés fabriqués à partir de déchets de bois. Les pellets se différencient en fonction du matériau de base utilisé pour leur fabrication, mais leur procédé de production et leur mode de transport (s'ils sont humides, leur rendement est moindre) jouent également un rôle.

Les combustibles solides, comme le bois ou les pellets, sont recyclables et écologiques, mais nécessitent un large espace de stockage. Pour vous chauffer aux pellets, vous avez toujours besoin d'une cheminée. En outre, elle doit être installée par un expert, pour éviter que des gaz toxiques, comme le NOx et le CO soient rejetés dans l'air.

Une chaudière à pellets coûte environ 2,5 à 3 fois plus cher qu'une chaudière classique au gaz ou au mazout. Cependant, elle revient beaucoup moins cher au niveau de la consommation (environ 40 %, selon les vendeurs). Et l'installation d'une chaudière à pellets donne droit à des primes et des réductions d'impôts.

Retour

Pompe à chaleur ?

Si vous êtes intéressé par les économies d'énergie et les énergies renouvelables, une pompe à chaleur peut vous convenir. Cette installation capte la chaleur du sol, de la lumière ou de l'eau. Cette chaleur est amenée à haute température par compression puis est distribuée dans toute la maison via le chauffage central.

L'installation d'une pompe à chaleur est surtout recommandée pour les maisons bien isolées.

Ce système de chauffage est certes économe à l'usage, mais il requiert un gros investissement de départ, qui sera remboursé après 15 à 20 ans. L'installation d'une pompe à chaleur géothermique (qui capte l'énergie stockée dans le sol) donne droit à des primes et des réductions fiscales.

Retour

Nos partenaires