Châteaux près de Dinant : de vrais contes de fées

19/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

A 20 km de Dinant, la forteresse de Montaigle se révèle dans toute sa majestueuse solitude. Difficile de se dire qu'on est en Belgique tant ce lieu respire le romantisme. Balade inspirée.

Nous vous invitons à découvrir deux itinéraires de charme, dans un rayon de 30 km autour de Dinant. Cette charmante petite cité est un excellent point de départ pour des balades placées sous le signe du romantisme. Prenez le temps de la (re)découvrir, elle vaut vraiment le coup d'oeil. Les Dinantais sont très fiers d'Adolphe Sax (1814-1894), le fameux enfant du pays qui a inventé le saxophone. Sa maison natale est située au 37 de la rue Adolphe Sax. Son père était chaudronnier et travaillait le cuivre. Depuis lors, cet artisanat a disparu mais le terme de dinanderie, qui désigne des bibelots en cuivre ouvragé, a conservé tout son éclat.

N'hésitez pas à pénétrer dans la collégiale avec son superbe clocher en tulipe. L'intérieur est d'une belle sobriété et abrite le plus haut vitrail d'Europe. Grimpez aussi au sommet de la citadelle. Cette impressionnante forteresse a été érigée par les Hollandais. La visite comprend la montée en funiculaire et la descente des 406 marches. Les moins courageux pourront utiliser le funiculaire pour redescendre... Attention : en février, le funiculaire ne fonctionne que les week-ends. En semaine, il vous faudra grimper et descendre à pied ou faire un détour de 2,5 km en voiture. Mais vous serez récompensé de vos efforts par l'un des plus beaux panoramas de Belgique.

Roméo et Juliette

Notre premier itinéraire romantique vous mène de Dinant jusqu'au village de Leffe. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, la célèbre abbaye norbertine cède à InBev une licence lui permettant de brasser la bière de Leffe. Le paysage est enchanteur avec sa route en lacets parcourant les vallonnements au rythme de la rivière Leffe. A partir d'ici, vous êtes dans le Condroz. Suivez la route jusqu'à Sorinnes et Foy-Notre-Dame, avant de faire une halte à Celles. Vous découvrirez alors un des plus beaux villages de Wallonie. Il doit son titre à ses nombreuses maisons en grès et en pierre calcaire, aux toits d'ardoises, ainsi qu'à quelques façades à colombages. Flattez votre sens de l'esthétique en découvrant l'église romane des XIe et XIIe siècles, un des rares édifices romans de notre pays en si bel état de conservation. Grimpez ensuite l'escalier menant à l'école du village, un ancien prieuré, afin de profiter de la vue.

A quelques kilomètres de là, le château de la Belle au bois dormant vous invite à le visiter. Niché dans les replis d'un vallon en cuvette, il porte le nom officiel de Château de Vêves mais semble tout droit sorti d'un conte de fées. La façade rappelle une forteresse avec ses fines tours et ses ramparts derrière lesquels de douces princesses étaient emprisonnées. A l'intérieur, on passe allégrement du style médiéval (XIIIe siècle) aux salons XVIIIe aménagés autour d'une cour intérieure. La décoration remonte à l'époque des Lumières, reliant en quelque sorte Marie-Antoinette et la belle endormie. Le château de Vêves reste propriété du comte et de la comtesse de Liedekerke Beaufort et peut être loué pour des dîners de chasse, des mariages, des fêtes et des séminaires. En observant attentivement un mur de la cour intérieure, vous apercevrez de superbes détails de menuiserie et des balcons en bois. On les croirait tout droit sortis de Roméo et Juliette.

Sur une terrasse suspendue aux pieds du château une autre surprise vous attend. Lorsque les arbres sont dénudés, le regard porte facilement, entre les arbres parsemant un flanc du vallon, jusqu'aux tours et aux créneaux du château de Noisy. Cet édifice néogothique et ultra romantique du XIXe siècle ne le cède en rien aux folies architecturales des célèbres demeures du roi Louis II de Bavière.

Un brin d'aventure

A partir de Vêves, il suffit de suivre les panneaux pour déboucher sur la réserve naturelle du Parc de Furfooz. Impressionnant, il s'agrippe à flanc de rocher, en surplomb de la Lesse. Si la nature y tient la vedette, il abrite également des vestiges préhistoriques, romains et médiévaux. Le parcours débute avec la reconstitution de bains romains. Enfilez de bonnes chaussures de marche et préparez-vous à un brin d'aventure. Des escaliers vous mènent en contrebas, près de la Lesse, parmi des rochers escarpés et des grottes qui ont certainement été habitées à l'ère préhistoriques. Il vous reste à remonter la pente jusqu'au point de départ.

Pour le trajet du retour, vous avez le choix : rejoindre Dinant par Walzin ou par Hulsionnaux et la N 95. Peu avant Anseremme, face au café des bikers (motards), offrez-vous une halte au point de vue qui surmonte les rochers de Freyr, le célèbre site d'entraînement pour alpinistes. Le panorama sur la vallée de la Meuse est à couper le souffle.

Une si jolie rivière

Notre second itinéraire romantique démarre à Anhée, au nord-ouest de Dinant et suit les méandres de la jolie vallée de la Molignée, jusqu'à Maredret. La Molignée est une rivière follement romantique qui a creusé au fil des millénaires un val étroit. L'ancienne voie ferrée longe ses eaux tumultueuses et sert encore à un petit train touristique, tandis que d'adorables gares parachèvent un décor de carte postale. A partir d'Anhée poursuivez en direction de Maredret. La route serpente à travers la verte vallée et joue à cache-cache avec le rail à la faveur des viaducs.

A mi-chemin, vous découvrirez les ruines de Montaigle. Abandonnez votre voiture dans le hameau éponyme situé à main gauche. Le temps semble s'y être arrêté. Au bout de 300 m se dressent les vestiges de ce qui devait être, au Moyen Âge, une forteresse inexpugnable. Les écrivains romantiques chérissaient ce genre de ruines, qui ne sont pas sans rappeler les grands sites cathares. Suivez le cours de la vallée pour arriver à Maredret qui compte également parmi les plus beaux villages de Wallonie, avec ses maisons en pierre calcaire coiffées d'un toit d'ardoises. Les ruelles du village vous mènent d'un atelier d'artisan à l'autre. Travail du bois, céramique, tissage, ferronnerie : l'éventail est large. Mais le plus célèbre est celui du céramiste d'art Antonio Lampecco.

Rendez-vous aussi à l'abbaye de Maredsous et offrez-vous un repas à la bière et au fromage. Sinon, revenez sur vos pas après avoir visité Maredret. En longeant la vallée de la Molignée, tournez à droite à la petite gare de Falaën. A quelques kilomètres de là se tapit le hameau de Falaën, qui compte aussi parmi les plus beaux villages de Wallonie. Bâti autour d'une superbe ferme-château, il frappe par son homogénéité. Enfin, retournez à Dinant via Weillen et Onhaye.

Au fil de la Meuse

Le long de la Meuse, au sud de Dinant, les plus romantiques d'entre vous se laisseront charmer par deux sites d'exception. Au mois de février, le château de Freyr n'est hélas pas encore ouvert aux visites. Ce Versailles belge a acquis son aspect actuel dans le courant des XVIIe et XVIIIe siècles. C'est ici que le Roi-Soleil a dégusté sa première tasse de café. Les jardins à la française et le Trianon surplombent la Meuse et toisent les rochers de Freyr, sur la rive opposée. Au printemps, le parc se révèle d'une rare beauté. Les citronniers tricentenaires quittent l'orangerie pour le plus grand plaisir des yeux et des narines, tandis qu'on se plaît à arpenter les 6 km du labyrinthe de verdure.

Un vent de nostalgie souffle non loin de là, en amont de la Meuse. Au début du XXe siècle, Waulsort était une station de vacances très chic. Aujourd'hui, on y déambule parmi les hôtels Belle Epoque (hélas fermés), les villas à tourelles et les riches demeures bourgeoises qui ont un indéfinissable charme fin-de-siècle ...

Deux balades follement romantiques

Du centre de Dinant jusqu'au Rocher Bayard le long de la Meuse (3 km aller/retour, de préférence au crépuscule). Ce monolithe de 40 m de haut lèche les eaux du fleuve et n'est séparé du paysage vallonné que par un étroit passage aménagé pour le trafic. Lorsque les quatre fils Aymon, montés sur le cheval Bayard, ont fuit face aux troupes de Charlemagne, la légende veut qu'ils soient parvenus à lui faire franchir d'un bond toute la largeur du fleuve. En retombant sur les rochers de la rive opposée, le cheval y a laissé son empreinte...

Le sentier rouge démarrant à l' église de Celles. Il mène jusqu'au château de Vêves (6,5 km aller/retour) et offre au regard de ravissantes échappées sur le village et le château de conte de fées.

Plus d'info :

  • Maison du Tourisme de Dinant : av. Cadoux 8, 5500 Dinant, Tél : 082 22 28 70 et www.dinant-tourisme.be
    Demandez les brochures gratuites Vallées de forteresses et de châteaux.
  • Citadelle de Namur: à partir du 1/2 ouvert tous les jours (fermé le vendredi jusqu'au 31/3). En février, funiculaire ouvert uniquement les w.e. Entrée : 6,50 ?. Tél : 081 22 36 70
  • Château de Vêves : ouvert du 1/4 au 1/11, sur réservation toute l'année pour les groupes (min. 20 personnes). Entrée 7 ? (65+ : 5,50 ?).
    Tél : 082 66 63 95 et
    www.chateau-de-veves.be
  • Parc de Furfooz : du 16/2 au 31/3 ouvert les w.e., et du 1 /4 au 31/10 tous les jours. Entrée 2,50 ? (65+ : 2 ?).
    Tél : 082 22 34 77 et
    www.parcdefurfooz.be
  • Château de Freyr : du 1/10 au 31/3 ouvert le dimanche. Avril-mai-juin-septembre : ouvert les w.e. et jours fériés (visite libre). Juillet-août : tous les jours du mardi au dim. inclus (visite libre). Entrée 7 ? (65 +: 5,50 ?).
    Tél : 082 22 22 00 et
    www.freyr.be

Nos partenaires