Charleroi la Belle

18/11/15 à 18:54 - Mise à jour à 18:54

Ce serait une erreur de réduire Charleroi à une image de chancre industriel : la ville conserve quantité de traces de son âge d'or, disséminées dans les bâtiments officiels et les anciennes maisons bourgeoises du centre urbain.

Charleroi la Belle

Art nouveau, Artdéco, audaces bétonnées et dépouillées des années 60 : le petit patrimoine de Charleroi est de qualité et vaut assurément le détour. On n'y compte plus les façades peintes, couvertes de mosaïques ou étreintes de fer savamment forgé, les vitraux donnant une chaleureuse lumière aux intérieurs.

C'est qu'avant de subir de plein fouet la disparition des industries lourdes en Belgique, la ville et sa périphérie constituaient une région incontournable pour l'exploitation du charbon, la production de fer, de fonte et de verre. Le centre-ville était alors occupé par une classe aisée, désireuse d'afficher sa réussite sociale. Une volonté ostentatoire qui se manifestait, à l'époque, à travers l'immobilier : " dès le début du XXe siècle, la bourgeoisie carolorégienne se retrouve à l'aise dans le style vitalisant de l'Artnouveau, explique l'Institut du Patrimoine wallon (IPW). Elle l'adapte à sa guise, pour mieux manifester, quelques années plus tard, son engouement pour l'Artdéco, avec sa prolifération de fabuleux décors et mobiliers, indissociables de l'architecture ". Viennent ensuite, après-guerre, les constructions de tendance moderniste, composées de béton armé et constituants des ensembles de formes abstraites, sans fioritures inutiles.

Reste qu'aujourd'hui, il est parfois difficile de dénicher ces pépites en flânant au hasard des rues ! Longtemps, ce " petit patrimoine " éparpillé dans la ville est resté occulté, réservé aux initiés. Depuis peu, on assiste cependant à une remise en valeur de ces belles demeures aux noms parfois évocateurs : " Maisondorée ", " Maison des médecins ", " Maison desfleurs ", etc. L'Institut du Patrimoine wallon a ainsi récemment édité un carnet du patrimoine consacré aux " fleurs de l'industrie ", tandis que le musée du verre de Charleroi propose une exposition temporaire sur l'art du vitrail contemporain dans la région. La Maison du tourisme de Charleroi propose pour sa part une belle promenade thématique consacrée à l'Artnouveau.

Charleroi la Belle

Plus d'infos :

- Le carnet du patrimoine édité par l'IPW est disponible ici, au prix de 6?

- Musée du verre de Charleroi : www.charleroi.be/node/3069; plus d'infos sur l'exposition temporaire : charleroi-museum.be/2015/11/12/decouvrir-le-vitrail-le-temps-dune-exposition/

- Maison du tourisme du Pays de Charleroi : www.paysdecharleroi.be/

Nos partenaires