Belge, le Petit Nicolas ?

27/10/17 à 17:09 - Mise à jour à 17:08

Héros en culottes courtes de Goscinny et Sempé, le Petit Nicolas a passionné des générations d'enfants. Peu savent pourtant qu'il est né dans les colonnes d'un magazine belge en 1955. Ces premières aventures, sous forme de BD, viennent d'être rééditées.

Belge, le Petit Nicolas ?

© IMAV éditions/ Goscinny - Sempé.

Le Petit Nicolas, c'est bien plus que les péripéties d'un petit garçon intrépide : c'est une galerie de personnages attachants (Ah ! Alceste "qui mange tout le temps", Rufus, Agnan et toute la bande...), une radioscopie nostalgique du petit monde de la cours de récré et un regard sans concession sur les parents et le monde des adultes, vus au travers des yeux d'un enfant. Né de l'imagination fertile de René Goscinny, et illustré par Jean-Jacques Sempé, Le Petit Nicolas connaît un grand succès dès le début des années 60. Il faut dire que le format de ses aventures séduit même les plus réfractaires à la lecture : les histoires, qui peuvent se parcourir indépendamment les unes des autres, sont courtes, pétries d'humour et de tendresse. S'il ne s'agit pas à proprement parler de BD, chaque texte est rehaussé d'illustrations dynamiques et pleines de vie.

Belge, le Petit Nicolas ?

© IMAV éditions/ Goscinny - Sempé.

L'audience de la série ne s'est d'ailleurs jamais estompée avec le temps : au total, on ne compte pas moins de 220 histoires, réunies en 9 volumes et publiées entre 1960... et 2009, avec l'édition de trois recueils d'inédits initialement parus dans la presse. L'enfant-héros connaît même une seconde jeunesse ces dernières années, désormais décliné en dessins animés et en deux films (sympathiques, sans plus) : Le Petit Nicolas (2009) et Le Petit Nicolas en vacances (2014).

Héros de BD

Qui se rappelle, pourtant, que le Petit Nicolas est né dans un hebdomadaire belge ? Il fait son apparition le 25 septembre 1955 dans Le Moustique (l'ancêtre de l'actuel Moustique), entre les programmes radio et les récits policiers. "A l'époque, René Goscinny multiplie les collaborations et utilise plusieurs pseudonymes, explique-t-on chez Imav éditions. C'est pourquoi ces planches sont signées Sempé et Agostini. Cette bande dessinée va sceller la collaboration de l'extraordinaire tandem que vont former ces deux humoristes de génie, Goscinny et Sempé."

La série se présente alors sous la forme d'une bande dessinée et ne paraîtra que quelques mois à peine, avant des disparaître des colonnes du magazine. Elle reprendra en France trois ans plus tard, cette fois sous la forme de courts textes illustrés signés Goscinny et Sempé. Des petits récits qui passeront à la postérité, tandis que la BD disparaîtra rapidement des mémoires.

Old school

Avec raison ? Il faut bien reconnaître que la première mouture du Petit Nicolas, qui vient d'être rééditée, n'a pas la même saveur que son format ultérieur : les gags - forcément limités - tiennent en une planche et font presque toutes du papa de Nicolas le dindon de la farce. On se retrouve dans la même veine que d'innombrables séries de l'époque, mettant en scène des enfants espiègles et/ou des relations de voisinage compliquées (Modeste et Pompon, Boule et Bill, Quick et Flupke...). Il y manque surtout le coup de génie de Goscinny qui, par la suite, ne manquera pas de passer aux récits enfantins à la première personne, soi-disant racontés par un gamin de huit ans. Là, pour l'heure, on ne reconnaît pas encore la patte inventive du scénariste et à peine celle du dessinateur.

Belge, le Petit Nicolas ?

© IMAV éditions/ Goscinny - Sempé.

Il se dégage pourtant quelque chose de ces planches à l'humour résolument old school. Ne serait-ce que parce qu'on y retrouve déjà certains personnages emblématiques : le voisin Blédurt (bien plus irascible que par la suite), Maman (déjà affublée de ses attributs de parfaite mère au foyer, années 50 obligent) ou Alceste, inoxydable meilleur ami de Nicolas... La réédition de la "bande dessinée originale" du Petit Nicolas ne manque donc pas de provoquer un titillement de nostalgie. A réserver aux amateurs désireux, quelques pages durant, de retrouver un vieux compagnon d'enfance ou l'ambiance des années 50 !

Le Petit Nicolas, La Bande dessinée originale, de Goscinny et Sempé, IMAV éditions. ISBN : 978-2-36590-136-9

Nos partenaires