Auvergne, le volcan verdoyant

20/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Connaissez-vous l'Auvergne, le pays des volcans envahis par la végétation et peuplé de ravissantes églises romanes qui surplombent joliment " leur " vallée ? C'est aussi le pays des vaches et du fromage. Et celui du puy de Dôme...

Clermont-Ferrand est la seule grande ville d'Auvergne. Construite sur un volcan éteint, elle est, depuis des siècles, le coeur de la région. La Place de Jaude, au centre, était autrefois le cratère du volcan. Ce n'est d'ailleurs qu'au XVIII e siècle qu'on a découvert que les habitants de Clermont vivaient sur un terrain explosif. Pendant longtemps, on a pensé qu'il s'agissait de simples montagnes. Sur la Place de Jaude, on peut découvrir la statue de Vercingétorix, le chef de la tribu des Arvernes, qui a donné son nom à l'Auvergne, et qui, lors de la bataille de Gergovie en -52 av J.-C. a infligé une défaite cuisante à l'armée de Jules César.

Les bâtiments historiques de Clermont sont noirs, non pas à cause de la pollution mais tout simplement parce qu'ils ont été construits en pierres volcaniques. C'est également le cas de la cathédrale Notre-Dame du Port, qui, tout comme deux autres églises romanes de la région, a été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Un paysage étonnant

Clermont est situé près du puy de Dôme, le plus célèbre volcan d'Auvergne, qui marque l'entrée du Parc régional des volcans d'Auvergne, qui s'étend jusqu'au département méridional du Cantal. Le puy de Dôme, dont le sommet culmine à 1.465 mètres d'altitude, domine 80 autres sommets boisés. Ce paysage impressionnant doit sa réputation mondiale au Tour de France. Chaque année, 400.000 personnes visitent le sommet. Les sportifs le font à pied ou à vélo mais une visite en voiture est également possible. Ceux qui souhaitent en savoir plus sur les volcans trouveront leur bonheur au parc thématique Vulcania, situé à Orcines, où la naissance et l'évolution des volcans sont expliquées à l'aide de technologies multimédia.

Dirigeons-nous à présent vers le sud, en direction de puy de Sancy, le long d'une magnifique route en pente douce. La première halte est prévue à Orcival, un endroit pittoresque dominé par une impressionnante cathédrale, construite dans le style roman typique de la région. La beauté dans sa forme la plus pure... Cela vaut d'ailleurs également pour les 250 autres petites églises romanes qui parsèment l'Auvergne. A partir d'Orcival, la route mène encore plus haut. Les petites villes de Mont-Dore et La Bourboule ont connu leurs jours de gloire au XIXe siècle, du temps où des stations thermales mondaines offraient un précieux soulagement aux asthmatiques disposant de moyens financiers importants. Le rayonnement d'alors a disparu mais l'air pur, le repos et la beauté des environs sont demeurés intacts.

Des vaches célèbres

Le département méridional du Cantal en Haute Auvergne se situe sur un grand volcan qui a été divisé en douze vallées sous l'effet de l'érosion. Une première visite nous emmène à Salers, petite ville fortifiée que l'on qualifie d'un des plus beaux villages de France. Les murs sombres, les tours et les créneaux moyenâgeux donnent à cet endroit un aspect à la fois sévère et féerique. Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls à nous laisser séduire par cette dualité : en effet, les nombreux hôtels, cafés et magasins de la région sont très fréquentés.

Ici, les spécialités locales ne manquent pas : le saucisson d'Auvergne, par exemple, sans parler des célèbres fromages comme le Cantal, le Saint-Nectaire et le Salers. Au restaurant, vous pouvez vous délecter d'une viande de b£uf délicieuse car ici, les vaches sont de véritables stars ! Les races telles que la Salers et l'Aubrac, très appréciées pour leur viande au goût exceptionnel, sont le symbole de la région.

Un merveilleux fromage

Le puy Mary est le point culminant du Cantal. En empruntant un chemin classé grand site national, nous roulons en direction de la ville de Murat, construite sur trois rochers qui faisaient office de cheminées du volcan. Un bon point de départ pour les randonnées. Nous y avons dîné avec un notaire de la région, Maître Philippe Glaize, qui connaît l'histoire locale comme personne.

" Cette région montagneuse a longtemps été coupée du monde, explique-t-il. C'est pourquoi un tel patrimoine historique a été conservé. C'est également pour cette raison que les robustes églises romanes ressemblent à des forteresses et ont parfois des tours qui étaient utilisées comme bastions de défense, comme c'est le cas à Allanche. Au Moyen Âge, régnait une grande insécurité. Certaines églises ont d'ailleurs été occupées par des moines soldats de l'ordre des Maltais ou des templiers. Je suis moi-même issu d'une famille d'agriculteurs et c'est le cas pour la plupart des habitants de la région.

La population locale diminue en nombre mais est remplacée par des Belges, qui achètent une seconde résidence dans la région pour jouir d'une retraite heureuse dans un endroit calme et sain. Ici, les montagnes sont très accessibles aux promeneurs et tout le monde vit au doux rythme de la transhumance, la migration saisonnière du bétail vers les alpages d'été, où l'herbe est encore plus nourrissante et les fleurs plus parfumées, ce qui donne à notre lait son goût unique. Et c'est avec ce merveilleux lait que nous faisons notre fromage de Cantal ! C'est un miracle qui se reproduit depuis des siècles et auquel personne ne peut rien changer. Car autant nous apprécions l'arrivée des Belges, autant nous tenons à notre identité ! "

Pratique :

  • www.franceguide.com - www.auvergnetourisme.info
  • Se loger et se restaurer : A l'hôtel-restaurant Le Radio, à Royat près de Clermont-Ferrand, Av. Pierre et Marie Curie 43. L'hôtel a été construit en 1930 en style Art déco, sur le thème de la radio, symbole du modernisme de l'époque.
    Tél : 00 33 4 73 30 87 83 -
    www.hotel-radio.fr

Nos partenaires