5 mai: un accident jette un froid sur le parcours ensoleillé

06/05/13 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Le temps était au beau fixe et tout le monde motivé : tout semblait parfait pour les 19 participants au départ de notre grand parcours d'entraînement (105 km !) ce dimanche 5 mai à Tervuren. Jusqu'à ce qu'une participante chute lourdement...

5 mai: un accident jette un froid sur le parcours ensoleillé

L'accident s'est produit à peu près 8 kilomètres après le départ de Tervuren, au cours d'une descente rapide et sinueuse à Overijse. Mieke Janssens, de Brasschaat, a alors perdu le contrôle de son vélo et a chuté à grande vitesse entre un mur et un poteau d'illuminiation. Elle était visiblement bien blessée au niveau du visage, mais est demeurée consciente.

Tous les participants de notre groupe Plus Magazine se sont arrêtés sur le champ, par solidarité, tandis que les secours sont rapidement arrivés sur place. Dans le groupe de cyclistes derrière nous se trouvait en effet un médecin, qui a pu prodiguer les premiers soins. L'ambulance ne s'est pas faite attendre. Mieke a été emmenée à l'hôpital de Woluwe-Saint-Lambert. Elle ne souffre heureusement d'aucune lésion à la colonne vertébrale ou à la tête, mais a été opérée des dents et de la bouche dimanche après-midi.

Plus Magazine et l'ensemble des participants au défi du Ventoux lui souhaitent un prompt rétablissement et espèrent qu'elle sera quand même de la partie le 22 juin prochain. Après tout, elle avait acheté expressément un nouveau vélo de course spécialement pour l'occasion ! Nous ne manquerons pas de vous tenir informés...

Sous le soleil printanier

Une fois l'ambulance et la police parties, nous avons décidé de continuer l'entraînement. Mieke était entre de bonnes mains et nous ne pouvions plus lui apporter davantage d'aide. La plupart d'entre nous ont opté pour le parcours de 105 kilomètres et ne s'en plaignent pas. Un délicieux soleil, presque pas de vent et un circuit qui vous en met plein les yeux : des routes tranquilles en Brabant flamand et wallon, de charmants villages et le Meerdaalbos qui avait revêtu sa parure de printemps. Bien évidemment, il y avait régulièrement de solides et parfois longues pentes, mais je n'ai jamais senti trop de difficultés à les gérer. Je n'ai jamais dû utiliser ma petite vitesse.

Je n'ai pas fait attention à mon temps de parcours. J'ai suis arrivé en même temps que Chris (le participant qui compte monter le Mont Ventoux avec un vélo classique) après environ 6 heures de vélo (y compris deux pauses, mais sans prendre en compte le temps d'arrêt consécutif à l'accident). C'était trois quarts d'heure après le premier de nos participants (Brigitte, évidemment !), mais honnêtement cela ne m'inquiète absolument pas. Toutefois, nous avons décidé de scinder notre groupe en trois catégories (les rapides, les moins rapides et les lents...) pour le prochain parcours d'entraînement. De cette façon, nous continuerons plus ou moins à rouler en groupe et personne ne risquera de se perdre en route.

Records battus

Après ce dimanche - et je crois que mon impression est partagée par les autres - je me sens de plus en plus en forme et l'ascension du Mont Ventoux me semble réalisable. Cela est en partie dû au fait que nous pouvons plus souvent nous entraîner à l'extérieur et suivre plus ou moins notre programme d'entraînement.

Bien évidemment, l'accident de dimanche a mis un bémol à notre plaisir de rouler, mais cela n'a pas empêché nombre d'entre nous d'exploser leur record personnel à vélo. Guy a roulé ce jour-là le parcours de 60 km, avant de poursuivre pendant 43 autres kilomètres plus tard dans la journée. Personnellement, j'ai battu mon record de distance avec 108 kilomètres parcourus (mon précédent record s'élevait à 92 km). Reinout a été, cette fois, le plus fort d'entre nous. Il a fait le trajet aller-retour à vélo jusqu'au lieu de départ et avait, au soir, 147 kilomètres affichés au compteur. Auparavant, il n'avait jamais fait plus de 60 kilomètres par jour.

Encore merci à Paul et Jacqui, qui sont restés auprès du vélo de Mieke jusqu'à ce que la voiture d'assistance de Sporta soit venu le récupérer. Merci également à Sporta pour leur aide efficace et la prise en charge des suites de l'accident.

Nos partenaires