Epernay, le coeur de la champagne

Devrions-nous avoir le droit de décider librement à qui ira notre héritage ?

Aujourd’hui, des voix s’élèvent pour ...

Les plus lus

1.La star du jardin, en hiver, c’est elle: la rose de Noël !

2.Quelle allocation pour un crédit-temps ?

3.Vers une pension partagée

4.De très, très gros animaux font trembler la Bourse !

5.Vive le jasmin d'hiver

Ce mois-ci dans Plus Magazine

● Bien ranger sa maison

● Pour une pension confortable: 8 questions sur l'assurance groupe

● J'ai attrapé la varicelle du petit, c'est grave docteur?

● Il n'est jamais trop tard pour se sentir mieux

● Ne laissez pas votre cou trahir votre âge

Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters de Plusmagazine.be

Newsletter générale hebdomadaire
Newsletter Santé bimensuelle

Email:
Abonnez-vous

Cliquez ici pour découvrir la météo pour les prochains jours ››

Epernay, le coeur de la champagne

29 juin 2010 - Auteur : Leen Baekelandt

Epernay est une ville dynamique de 25.000 âmes situées à l’Ouest du département de la Marne, entre la Marne et les Collines. Historiquement, la ville était le centre de la production de champagne.

Une histoire agitée

Epernay a été, depuis sa création, détruite, pillée et incendiée plus de 25 fois.

A l’origine, la région n’était qu’une vaste étendue marécageuse pleine de plantes épineuses. D’où le nom d’origine de la ville : Sparnacum (signifiant en gallo-romain « lieu planté d’épines ») Les habitants d’Epernay se font d’ailleurs appeler les Sparnaciens et Sparnaciennes.

La légende veut qu’au 5e siècle, quelques tanneurs s’installèrent le long de la rivière Cubry car l’eau était très efficace pour assouplir les cuirs.

En 1024, la ville tombe aux mains des Comtes de Champagne. Mais suite au mariage en 1284 de Jeanne de Navarre avec Philippe le Bel, la région est annexée au royaume de France. En 1515, le roi François Ier offre la seigneurie d’Epernay à sa mère Louise de Savoie.
 
Durant la Première Guerre mondiale, la ville d’Epernay est frappée particulièrement durement. Les deux tiers des maisons sont détruites. En 1940, Epernay est à nouveau bombardée et est occupée par les Allemands. Le 28 août 1944, les troupes du Général Patton libèrent la ville du joug allemand.

De nombreux témoins du temps et du riche passé d’Epernay ont été détruits: notamment le porche de Saint-Martin, la façade de la maison de Louise de Savoie datant du 16e siècle et surtout de très belles maisons de maître datant du 19e siècle

En savoir plus ,
Partager
A voir aussi

>Turin, l'Olympique

>Les joyaux de la Catalogne médiévale

>Passez l'hiver au soleil

>Auvergne, le volcan verdoyant

>Italie : ses villes de rêve

Commentaires

Remarque: Il n'est pas possible de répondre de façon anonyme.

Votre nom d'utilisateur apparaîtra au-dessus de votre commentaire.

Commenter(*)

Connexion

PARTENAIRESPublicité

  • Rencontre avec Parship

    Rencontres sérieuses pour célibataires exigeants.

  • Acheter moins cher

    Trouvez, comparez et achetez au meilleur prix.

  • Design & déco

    Achetez vos meubles en ligne ou en showrooms (Liège & Bruxelles).

  • Livrées en 24h

    Plus de 52.000 chaussures femmes, hommes et enfants livrées gratuitement en 24h