Un nouveau modèle de paiement anticipe les besoins en soins du patient

Waterloo, sur les traces de Napoléon !

Vous désirez découvrir la belle ville de ...

Plus Magazine vous propose les grands ballets classiques

Découvrez les somptueux ballets de Tchaïkovsky, ...

moncoffredigital.be de Delta Lloyd

Conservez dès à présent vos photos, fichiers et mots de passe pour vos proches.

Les plus lus

1.Tout ce que vous pouvez faire dans votre jardin ou pas

2.Plus Magazine aussi sur Androïd

3.Un café éphémère à Bruxelles le temps du Mondial

4.Le barbecue sans les bobos

5.Et pourquoi pas la pastèque?

Ce mois-ci dans Plus Magazine

● Dossier santé: un été en pleine forme!

● Payer à l'étranger sans se faire pigeonner

● Tendance: 3 générations en vacances

● L'agenda de vos escapades estivales

● Comment se faire payer sa pension alimentaire

● Motos et vespas: 9 tests les cheveux au vent

Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters de Plusmagazine.be

Newsletter générale hebdomadaire
Newsletter Santé bimensuelle

Email:
Abonnez-vous

Cliquez ici pour découvrir la météo pour les prochains jours ››

Un nouveau modèle de paiement anticipe les besoins en soins du patient

28 mai 2013 - Auteur : Leen Baekelandt

L'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI), les mutualités et les maisons médicales ont mis au point un nouveau modèle de paiement forfaitaire qui prend chaque année une "photographie" des patients, en fonction de plusieurs caractéristiques, et qui permet ensuite d'anticiper leurs besoins en soins. Le modèle est entré en vigueur le 1er mai dans près de 100 centres de santé.
Ce nouveau modèle financier dresse chaque année un "portrait-type" des patients inscrits dans un centre déterminé. Ils sont recensés selon plusieurs caractéristiques importantes, comme l'âge, le statut social, la présence de handicap ou de maladies chroniques. Les besoins en soins seront alors anticipés grâce aux données de chaque patient.

Le système permettra également de déterminer plus aisément, pour chaque centre, un montant mensuel que l'organisme assureur devra verser. Selon les asbl Vereniging van Wijkgezondheidscentra, Médecine pour le peuple et la Fédération des Maisons Médicales et collectifs de santé francophones, ce nouveau modèle apporte une réponse aux problèmes de financement des soins de santé.

"Avec ce modèle, notre pays dispose d'un laboratoire pour un financement innovant et démontre que de nouvelles voies sont possibles", indiquent-elles. "Un financement global des médecins généralistes et d'autres prestataires de soins stimule la coopération, par laquelle plusieurs disciplines travaillent dans une seule équipe pour s'occuper du patient. Cela contribue à une meilleure harmonisation des soins."
En savoir plus ,
Partager
A voir aussi

>Nouvelle app vous indique la pharmacie de garde

>Pas de publicité pour la chirurgie esthétique

>Peu d'ablations de la vésicule biliaire en hôpital de jour

>Les boissons 'light' augmenteraient le risque de diabète

>Cancer avancé du sein: une nouvelle arme efficace, selon un essai clinique

Commentaires

Remarque: Il n'est pas possible de répondre de façon anonyme.

Votre nom d'utilisateur apparaîtra au-dessus de votre commentaire.

Commenter(*)

Connexion

PARTENAIRESPublicité

  • Rencontre avec Parship

    Rencontres sérieuses pour célibataires exigeants.

  • Acheter moins cher

    Trouvez, comparez et achetez au meilleur prix.

  • Assurance auto

    Nouvelle voiture ? Choisissez la protection complète pour vous et votre auto avec Generali !

  • Design & déco

    Achetez vos meubles en ligne ou en showrooms (Liège & Bruxelles).

  • Assurance habitation

    Enfin propriétaire ? Avec Generali, soyez assuré pour votre habitation à partir de 21€/mois !