Un nouveau modèle de paiement anticipe les besoins en soins du patient

Reprendriez-vous des cours?

Seriez-vous prêts à reprendre le chemin de ...

Les plus lus

1.Que faire si on refuse votre carte européenne d'assurance maladie ?

2.Les idées fausses sur l'orgasme féminin

3.Plus de pensions sur base des prestations personnelles

4.Moins de substances dangereuses dans les revêtements de sol

5.Le tribunal de la famille entre en fonction

Ce mois-ci dans Plus Magazine

● Cholestérol: les nouvelles pistes pour le faire baisser

● Pas de mon âge? Mon oeil!

● Gaza, Ukraine, Syrie, ...: quelles conséquences sur mes économies? /p>

● Michel Leeb: rire et séduction

● Faut-il sécuriser son smartphone et sa tablette?

Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters de Plusmagazine.be

Newsletter générale hebdomadaire
Newsletter Santé bimensuelle

Email:
Abonnez-vous

Cliquez ici pour découvrir la météo pour les prochains jours ››

Un nouveau modèle de paiement anticipe les besoins en soins du patient

28 mai 2013 - Auteur : Leen Baekelandt

L'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI), les mutualités et les maisons médicales ont mis au point un nouveau modèle de paiement forfaitaire qui prend chaque année une "photographie" des patients, en fonction de plusieurs caractéristiques, et qui permet ensuite d'anticiper leurs besoins en soins. Le modèle est entré en vigueur le 1er mai dans près de 100 centres de santé.
Ce nouveau modèle financier dresse chaque année un "portrait-type" des patients inscrits dans un centre déterminé. Ils sont recensés selon plusieurs caractéristiques importantes, comme l'âge, le statut social, la présence de handicap ou de maladies chroniques. Les besoins en soins seront alors anticipés grâce aux données de chaque patient.

Le système permettra également de déterminer plus aisément, pour chaque centre, un montant mensuel que l'organisme assureur devra verser. Selon les asbl Vereniging van Wijkgezondheidscentra, Médecine pour le peuple et la Fédération des Maisons Médicales et collectifs de santé francophones, ce nouveau modèle apporte une réponse aux problèmes de financement des soins de santé.

"Avec ce modèle, notre pays dispose d'un laboratoire pour un financement innovant et démontre que de nouvelles voies sont possibles", indiquent-elles. "Un financement global des médecins généralistes et d'autres prestataires de soins stimule la coopération, par laquelle plusieurs disciplines travaillent dans une seule équipe pour s'occuper du patient. Cela contribue à une meilleure harmonisation des soins."
En savoir plus ,
Partager
A voir aussi

>Nouvelle app vous indique la pharmacie de garde

>Pas de publicité pour la chirurgie esthétique

>Peu d'ablations de la vésicule biliaire en hôpital de jour

>Les boissons 'light' augmenteraient le risque de diabète

>Cancer avancé du sein: une nouvelle arme efficace, selon un essai clinique

Commentaires

Remarque: Il n'est pas possible de répondre de façon anonyme.

Votre nom d'utilisateur apparaîtra au-dessus de votre commentaire.

Commenter(*)

Connexion

PARTENAIRESPublicité

  • Rencontre avec Parship

    Rencontres sérieuses pour célibataires exigeants.

  • Cours d’anglais avec Gymglish

    Profitez de 7 jours de cours d’anglais gratuits.

  • Acheter moins cher

    Trouvez, comparez et achetez au meilleur prix.

  • Design & déco

    Achetez vos meubles en ligne ou en showrooms (Liège & Bruxelles).

  • Livrées en 24h

    Plus de 52.000 chaussures femmes, hommes et enfants livrées gratuitement en 24h