Mon mari fait sa crise de la cinquantaine !

Reprendriez-vous des cours?

Seriez-vous prêts à reprendre le chemin de ...

Les plus lus

1.Ces couples qui ne font presque plus l'amour !

2.Que faire si on refuse votre carte européenne d'assurance maladie ?

3.Le retour de la peste bubonique en Chine

4.Plus de pensions sur base des prestations personnelles

5.Les idées fausses sur l'orgasme féminin

Ce mois-ci dans Plus Magazine

● Enfin des vêtements qui nous vont !

● Un regard rafraîchi, c'est 10 ans de moins

● La gym des yeux fatigués

● Le mamy blues, ça existe aussi !

● A vendre: maison avec panneaux solaires. Quelle plus-value?

● 10 applis pour communiquer gratuitement

Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters de Plusmagazine.be

Newsletter générale hebdomadaire
Newsletter Santé bimensuelle

Email:
Abonnez-vous

Cliquez ici pour découvrir la météo pour les prochains jours ››

Mon mari fait sa crise de la cinquantaine !

27 août 2009 - Auteur : Ludo Hugaerts

Faut-il vous inquiéter si votre mari se met en tête d'acheter une moto, devient ronchon et se préoccupe un peu trop de son physique? Eh oui, les hommes aussi font leur crise de la cinquantaine. Voici comment la vivre de façon positive...

La crise du milieu de vie se caractérise souvent par un sentiment diffus d'insatisfaction vis-à-vis de son travail, de son couple, de son apparence physique... « On a coutume d'en rire mais la crise de la cinquantaine existe vraiment , déclare Céline Burton, psychologue, spécialisée dans la problématique des phases de l'existence. C'est un phénomène assez courant. Chez les hommes, cette crise se marque plus fort, mais les femmes sont également concernées. Cela peut commencer vers la cinquantaine, parfois plus tôt. La «midlife crisis» survient quand on se pose la question suivante : qu'ai-je fait de ma vie et que puis-je en attendre ? »

Madame est aux premières loges !

Lorsqu'un homme traverse ce genre de crise existentielle, c'est en général sa femme ou son entourage direct qui le remarque en premier lieu. Et en subit les conséquences. Il s'agit le plus souvent de modifications de comportement : l'homme veut tout à coup s'acheter un voilier ou une moto. Il se met à parler du passé ou des rêves qu'il entend concrétiser. Il s'inscrit dans un club de plongée ou se met en tête d'escalader le Kilimandjaro. Il répète qu'il n'en peut plus de son travail. Il s'habille comme un ado et achète des cosmétiques.

« En général, les symptômes sont bénins ou relèvent du domaine du fantasme, précise Céline Berton. On entend parfois parler d'épisodes dramatiques de la crise de la quarantaine ou de la cinquantaine, qui, forcément, marquent les esprits. Tel homme démissionne du jour au lendemain sans en parler à sa famille. Tel autre ne supporte plus d'être chez lui. Sans oublier tous ces hommes d'âge mûr qui entament une liaison avec une femme plus jeune, d'abord secrètement, avant de plaquer leur famille, de laisser derrière eux les factures impayées et une épouse atterrée. Ces cas extrêmes existent mais ils sont heureusement rares. »

Que les symptômes soient légers ou non, la crise de milieu de vie met n'importe quel mariage à l'épreuve. Mais elle n'a pas que des conséquences négatives. Il suffit, en effet, de s'attacher à ses aspects positifs pour qu'elle soit une étape salutaire dans la vie d'un couple. « Les femmes dont le mari est en pleine crise existentielle ont tendance à ne voir que les problèmes et leur désarroi, explique la psychologue. Pourtant, la crise peut être l'occasion de repartir sur de nouvelles bases pour le couple. Ceux qui traversent cette crise de manière constructive en ressortent soudés, plus conscients que jamais de ce qu'ils doivent à l'autre. »

Opportunité n°1 : en parler et réfléchir

Prenons-nous souvent le temps de réfléchir au chemin parcouru, à l'avenir, à notre vie de couple ? Non, trop rarement. Comment nous sommes-nous rencontrés, puis rapprochés ? Qu'avons-nous fait ces vingt dernières années ? Que voulons-nous encore accomplir ? Combien de fois en avons-nous parlé en tête à tête ? Trop peu. Nous ne prenons pas le temps, nous avons toujours quelque chose de plus urgent à faire.

Si la crise de milieu de vie ne donne lieu qu'à cette seule réflexion concertée, à cette discussion à c£ur ouvert sur la vie et les attentes de chacun, c'est déjà énorme.

Opportunité n°2 : osez sortir de la routine

Votre mari n'a peut-être pas tort quand il dit qu'il s'encroûte, qu'il a l'impression de piétiner, que son travail ne le motive plus, que votre couple a sombré dans la routine, etc. La crise de milieu de vie s'accompagne presque toujours d'un sentiment d'urgence : si on veut changer les choses, c'est maintenant ou jamais !

« La crise survient en général à un âge où on peut encore espérer mener à bien de nouveaux projets, précise Céline Berton. Si nous détectons des signes de crise chez notre conjoint, il ne faut surtout pas paniquer ou refuser de l'admettre, mais plutôt lui faire comprendre que les choses peuvent changer. Que nous y sommes ouverts. Il a envie de s'acheter une moto ou de faire l'ascension du Kilimandjaro ? Très bien, encouragez-le. Pourquoi n'apprendriez-vous pas à conduire une moto avec lui ? Ou ne l'accompagneriez-vous pas sur le Kilimandjaro ? Mettez les choses au point et soyez concrets : qu'allons-nous faire ensemble ? Qu'allons-nous faire séparément ? »

Le meilleur remède à la crise existentielle ? Sortir de la routine. Certes, cela réclame de l'audace et il faut que le projet soit réaliste, y compris financièrement. Mais, trop souvent, les les envies restent à l'état de rêves, laissant derrière elles un sillage d'amertume et de regrets. Changer de travail ? Se lancer en tant qu'indépendant ? Foncez ! Ouvrir un bed & breakfast dans le Midi de la France ? Faites-le ! Acheter un voilier ? Epargnez dès aujourd'hui !

Mais rompre radicalement avec son quotidien ne va pas sans risques. « Les projets peuvent échouer mais au moins vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas essayé, poursuit la psychologue. Le couple peut aussi en arriver à la conclusion que mieux vaut se séparer. C'est douloureux mais mieux vaut voir les choses en face que de prolonger une union qui bat de l'aile. »

Opportunité n°3 : avoir de vrais amis

« J'ai ma crise de milieu de vie, reconnaît Koen, 57 ans. Il y a de cela quatre ans, j'ai quitté ma femme et mes enfants pour une collègue nettement plus jeune. Nous étions installés ensemble depuis quelques mois, lorsque je me suis rendu compte que, finalement, il s'agissait plus d'une fuite que d'amour. J'ai décidé de mettre fin à cette relation et de sauver mon mariage. Ma femme était prête à me voir revenir mais pas mes enfants. J'ai accepté l'offre d'un couple d'amis de m'héberger. Je suis resté chez eux trois mois. Mon copain n'a jamais pris parti dans cette affaire ; sa femme, elle, soutenait totalement mon épouse. Le premier jour, elle m'a volé dans les plumes, puis nous n'en avons plus reparlé. Ces trois mois m'ont permis de tout mettre à plat avec ma femme et mes enfants. J'en serai éternellement reconnaissant à mes amis. »

La crise de milieu du milieu de vie met, en effet, les amitiés à l'épreuve. Il s'agit d'une période cruciale au cours de laquelle on découvre qui sont nos vrais amis. « Ils forment un réseau social et psychologique très fort, explique Céline Berton. C'est pourquoi il est si important que, dans un couple, les deux conjoints aient chacun un cercle d'amis. On ne peut pas demander aux amis communs de prendre parti. Les vrais amis vous soutiendront, même s'ils ne sont pas d'accord avec vos choix. Et votre lien en sortira renforcé. »

Opportunité n°4 : un nouveau départ

Les aspects positifs de la crise de la ciquantaine peuvent donner lieu à un nouveau départ dans la vie. Que ce soit dans le couple, au travail, voire les deux.

« A condition de tirer un grand trait sur le passé, insiste la psychologue. Lorsqu'un couple décide de repartir sur de nouvelles bases, il faut que chaque conjoint s'y implique à 100 %. Même si votre mari était tout à fait imbuvable pendant sa crise de la cinquantaine il est inutile de le lui rappeler lors de chaque discussion. Ou de vouloir vous venger. N'en parlez plus et, au besoin, mordez-vous les lèvres ! Mettez toute votre énergie dans la réussite de vos projets. Et, plus tard, il y a de fortes chances que vous vous félicitiez que cette crise existentielle se soit déclarée !»

5 conseils essentiels pour franchir le cap de la crise

1. Faites preuve de patience et donnez à votre conjoint le temps et l'espace pour faire sa crise. Prenez conscience qu'il ne sait plus où il en est. Mais cela ne veut pas dire que vous devez tout accepter. Posez des limites. Par exemple : « Si tu veux t'acheter ce voilier, tu le financeras seul. »

2. Affirmez-vous. Ne mettez surtout pas votre vie entre parenthèses, continuez à vous amuser, à voir des gens. C'est la meilleure façon de montrer votre valeur à votre mari.

3. N'embêtez pas vos enfants avec vos soucis. Une fois adultes, les enfants soutiennent facilement leur mère dès qu'ils la voient triste. Ne les obligez cependant pas à prendre parti. Ils peuvent vous offrir une oreille compatissante mais ne leur demandez rien de plus. Leur père reste leur père.

4. Protégez-vous financièrement. Ouvrez un compte en banque à votre nom (pour vos revenus propres) et surveillez les finances du ménage. Dans des cas extrêmes, par exemple lorsque le mari détourne la totalité des revenus du ménage, vous pouvez faire une déposition à la police et prendre un avocat.

5. Vivre séparément un petit temps peut être une solution. Chaque conjoint a ainsi l'occasion de respirer, tout en réfléchissant à son avenir. C'est aussi une bonne solution pour les nouveaux couples : cela évite de s'installer trop vite ensemble et permet d'aplanir la situation.  

En savoir plus ,
Partager
A voir aussi

>20 conseils pour stimuler votre cerveau

>Les maladies psychosomatiques

>Troubles bipolaires : deux extrêmes qui font mal

>Simple coup de blues ou vraie dépression ?

>Pas assez de recherche sur le cerveau

Commentaires

Remarque: Il n'est pas possible de répondre de façon anonyme.

Votre nom d'utilisateur apparaîtra au-dessus de votre commentaire.

Commenter(*)

Connexion

PARTENAIRESPublicité

  • Rencontre avec Parship

    Rencontres sérieuses pour célibataires exigeants.

  • Cours d’anglais avec Gymglish

    Profitez de 7 jours de cours d’anglais gratuits.

  • Acheter moins cher

    Trouvez, comparez et achetez au meilleur prix.

  • Design & déco

    Achetez vos meubles en ligne ou en showrooms (Liège & Bruxelles).

  • Livrées en 24h

    Plus de 52.000 chaussures femmes, hommes et enfants livrées gratuitement en 24h