Mes locataires ne paient pas !

Devrions-nous avoir le droit de décider librement à qui ira notre héritage ?

Aujourd’hui, des voix s’élèvent pour ...

Les plus lus

1.La star du jardin, en hiver, c’est elle: la rose de Noël !

2.Quelle allocation pour un crédit-temps ?

3.Vers une pension partagée

4.De très, très gros animaux font trembler la Bourse !

5.Vive le jasmin d'hiver

Ce mois-ci dans Plus Magazine

● Bien ranger sa maison

● Pour une pension confortable: 8 questions sur l'assurance groupe

● J'ai attrapé la varicelle du petit, c'est grave docteur?

● Il n'est jamais trop tard pour se sentir mieux

● Ne laissez pas votre cou trahir votre âge

Newsletter

Inscrivez-vous aux newsletters de Plusmagazine.be

Newsletter générale hebdomadaire
Newsletter Santé bimensuelle

Email:
Abonnez-vous

Cliquez ici pour découvrir la météo pour les prochains jours ››

Mes locataires ne paient pas !

10 décembre 2007 - Auteur : Jan De Lat

« Je donne un appartement en location depuis quelques temps. Les locataires, qui y ont établi leur résidence principale, n'ont pas payé leur loyer ces deux derniers mois. Je leur en ai fait la remarque par téléphone plusieurs fois... sans résultat. Que puis-je faire d'autre ? »

Lorsque vos locataires ne s'acquittent pas à temps de leur loyer, vous pouvez, comme vous l'avez fait, leur rappeler gentiment de payer ou éventuellement leur envoyer une petite lettre en ce sens.

Si, quelques jours plus tard, le paiement n'est toujours pas effectué, vous devez, aussi vite que possible, les mettre en demeure de payer et ce, par lettre recommandée où vous les sommerez d'acquitter les arriérés de loyer dans un certain délai (par exemple, 14 jours calendrier). Indiquez également qu'à défaut de paiement, vous réclamerez des intérêts et que vous vous réservez le droit de demander au juge de paix la résiliation du contrat de bail.

Si cela n'aide toujours pas, vous n'aurez plus d'autre choix que de vous adresser au juge de paix. En matière de location, vous devez toujours commencer par une procédure en conciliation. Ce n'est que si celle-ci échoue que vous pourrez entamer une vraie procédure. A ce moment-là, vous pourrez demander à la fois le paiement des arriérés de loyer (majorés d'intérêts) et la dissolution du contrat. Le contrat prendra alors fin immédiatement, sans préavis. Vous pourrez aussi réclamer un dédommagement parce que vous êtes privé de revenus locatifs par la faute du locataire qui a provoqué la rupture du contrat.

En savoir plus ,
Partager
A voir aussi

>Mon locataire a des dettes. Comment serai-je payé ?

>Copropriétaires, défendez vos droits !

>Un jardin juridiquement en ordre

>Comment gérer des servitudes ?

>Votre seconde résidence intéresse le fisc

Commentaires

Remarque: Il n'est pas possible de répondre de façon anonyme.

Votre nom d'utilisateur apparaîtra au-dessus de votre commentaire.

Commenter(*)

Connexion

PARTENAIRESPublicité

  • Rencontre avec Parship

    Rencontres sérieuses pour célibataires exigeants.

  • Acheter moins cher

    Trouvez, comparez et achetez au meilleur prix.

  • Design & déco

    Achetez vos meubles en ligne ou en showrooms (Liège & Bruxelles).

  • Livrées en 24h

    Plus de 52.000 chaussures femmes, hommes et enfants livrées gratuitement en 24h