Vous êtes mieux protégé pendant vos voyages en car

10/07/13 à 07:51 - Mise à jour à 07:51

Vous avez prévu un long voyage en car ? Vous avez désormais droit à une indemnisation en cas de retard, d'overbooking, de perte de bagage ou d'accident.

Vous êtes mieux protégé pendant vos voyages en car

© BELGA

Chaque année, quelques millions de voyageurs sillonnent l'Europe en car. Jusqu'à présent, ils étaient moins bien protégés que ceux qui prennent l'avion, le train ou le bateau... Bonne nouvelle, la situation s'améliore. Une nouvelle réglementation européenne, applicable depuis mars 2013, prévoit une compensation en cas de pépin pour tout trajet de plus de 250 km. S'y ajoute, quelle que soit la distance, une protection accrue pour les moins valides grâce à une série de règles et de droits fondamentaux.

Overbooking, annulation, retards

Remboursement En cas d'overbooking, d'annulation ou de retard de plus de deux heures au départ, la compagnie de cars est tenue de vous rembourser l'intégralité du prix du billet ou de vous proposer un moyen de transport alternatif. Vous avez le choix entre les deux compensations. Si la compagnie ne vous laisse pas le choix, vous pouvez réclamer 50% de remboursement supplémentaire.

Assistance Une assistance doit être proposée pour les trajets en car de plus de trois heures. Imaginons que, arrivé sur le lieux de départ, vous apprenez que le voyage est annulé ou que le car partira avec plus de une heure et demie de retard. La société doit vous fournir à boire et à manger. Et, au besoin, payer votre nuit d'hôtel. Le prix de la chambre peut toutefois être limité à 80 ? la nuit et la durée du séjour, à deux nuitées. Avec des exceptions en cas de retard ou d'annulation pour raison de sécurité, comme dans le cas d'une catastrophe naturelle ou de conditions météo exceptionnelles.

En cas d'accident

Si des passagers sont blessés ou décédés lors d'un accident, une indemnisation est prévue. Idem pour des bagages perdus ou endommagés dans un accident. Ici encore, l'autocariste doit, au besoin, payer une ou deux nuitées.

Meilleure protection pour les moins valides

Les personnes moins valides qui prennent le bus ou le car sont mieux protégés, y compris pendant les trajets de moins de 250 km. Les sociétés ne peuvent leur réclamer aucun supplément lors de la réservation ou de la vente des billets. Elles sont obligées d'accepter la présence de personnes moins valides, sauf en cas de problème de sécurité. Si un fauteuil roulant est perdu ou endommagé, l'autocariste doit indemniser le client et tout mettre en oeuvre pour remplacer l'objet en cours de voyage. Pour les trajets de plus de 250 km, la personne moins valide a droit à une assistance gratuite au départ et dans le car. Autrement, un accompagnateur peut voyager gratuitement à ses côtés.

Indemnités en cas d'accident

  • Bagages perdus ou endommagés : les Etats membres fixent eux-mêmes le montant maximum, en sachant que l'indemnisation est de minimum 1.200 ? par bagage.
  • Décès ou blessure : minimum de 220.000 ? par passager.

Nos partenaires