Votre enfant a terminé ses études : que doit-il faire ?

27/05/14 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Fin juin, votre fils (fille) a obtenu son diplôme. Le/la voilà entre système scolaire et monde du travail. Quelles sont les démarches à faire ?

S'inscrire comme demandeur d'emploi

Lorsque votre enfant a terminé ses études, mais n'a pas encore d'emploi en vue (ou plus exactement, n'a pas encore signé de contrat de travail), il doit s'inscrire aussi vite que possible comme demandeur d'emploi auprès du Forem (Wallonie) ou d'Actiris (Bruxelles) ou à l'ADG (en Communauté germanophone). Il peut s'inscrire dans le bureau local le plus proche de chez vous ou en ligne sur www.leforem.be (>particuliers > inscription), sur www.actiris.be (via Mon Actiris) ou sur www.adg.be.Le stage d'insertion professionnelle (anciennement stage d'attente) débute au plus tôt le 1er août qui suit la fin de ses études (sauf s'il a interrompu ses études dans le courant de l'année scolaire) et dure 12 mois. Il ne pourra prétendre à des allocations d'insertion professionnelle que passé cette période.

Vaut-il la peine de s'inscrire comme demandeur d'emploi si on a déjà un travail temporaire ?

Oui, les journées de travail salarié situées après la fin des études et pour lesquelles des cotisations de sécurité sociale ont été retenues sont prises en considération pour le stage d'insertion professionnelle.

Les enfants qui ont fini leurs études peuvent-ils encore travailler comme étudiant ?

Même si votre enfant s'inscrit comme demandeur d'emploi immédiatement après l'obtention de son diplôme, il peut encore travailler comme étudiant pendant les mois de juillet, août et septembre, jusqu'à concurrence des 50 jours autorisés. S'il effectue un travail d'étudiant au mois d'août et/ou au mois de septembre, ce travail sera pris en compte comme stage d'insertion professionnelle. Ce n'est pas le cas pour les jobs d'étudiant faits avant le 1er août. A partir du 1er octobre, votre enfant ne sera plus considéré comme étudiant, mais comme demandeur d'emploi.

A-t-il encore droit aux allocations familiales ?

Les allocations familiales sont maintenues uniquement si l'enfant ne travaille pas plus de 240 heures pendant les mois d'été. Cette limite de 240 heures s'applique aussi aux étudiants en fin d'études. Si votre enfant ne trouve pas immédiatement du travail, vous conservez le droit aux allocations jusqu'à ce que lui-même ait droit aux allocations d'insertion et ce, même s'il a un travail à temps partiel. A condition toutefois que ce travail ne lui rapporte pas plus de 520,08 ? brut par mois.

Plus d'infos : www.onem.be, www.leforem.be, www.actiris.be, www.adg.be

Nos partenaires