Une assurance pour son chantier

28/02/18 à 14:23 - Mise à jour à 14:25

Il existe une assurance pour ceux qui rénovent et font construire : c'est la " tous risques chantier ". Elle couvre les dommages causés aux tiers, le vol des matériaux, le vandalisme...

Une assurance pour son chantier

© Getty Images/iStockphoto

" Vous construisez ou transformez ? Évitez que votre rêve ne se transforme en cauchemar ", formule un assureur. Un Belge sur deux réalise des transformations après l'achat d'une habitation, selon un récent sondage réalisé pour le compte de Batibouw. Mais seulement la moitié de ces travaux sera confiée à des professionnels. Alors, en tant que particulier, comment se protéger en cas d'accident ou de vol sur son chantier ?

Pour les travaux assumés par des professionnels, c'est leur assurance en responsabilité civile (RC) qui devra intervenir. Mais que faire pour ce papa venu aider sa fille et qui trébuche dans les escaliers de la maison en rénovation ? C'est l'assurance " tous risques chantier ", souscrite par le maître d'ouvrage (celui qui fait construire ou rénover), qui va être activée. Une telle assurance chantier couvre les frais médicaux causés à toutes les personnes qui viennent donner un coup de main. Elle couvre aussi les dommages causés aux tiers. Exemples ? Le creusement d'une tranchée va provoquer l'affaissement de l'immeuble voisin. Le fait de tailler des rainures dans les murs pour passer des câbles électriques va induire des dégâts au mur mitoyen. Tout cela est indemnisé. La RC chantier couvre également le vol de matériaux et le vandalisme. Les châssis sont livrés, mais ils sont volés avant d'être placés, l'assurance est alors sollicitée. Il en va de même pour la baignoire et la cuisine encastrable qui se trouvent à l'intérieur de l'habitation... Le vol des outils, au contraire des matériaux, n'est par contre pas dédommagé.

Une assurance " tous risques chantier " se prend obligatoirement avant le commencement des travaux. Sa prime est annuelle. Elle coûte généralement entre 500 et 1.000 euros selon le bien assuré. C'est cher, mais le jeu en vaut sans doute la chandelle. Un accident ou un vol sur un chantier coûtera facilement plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'euros. Un assuré avisé en vaut deux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires