Un entrepreneur en faillite sur dix introduit une demande d'allocation

25/02/13 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Un entrepreneur en faillite sur dix introduit une demande d'allocation de faillite, indique l'organisation flamande des indépendants, Unizo.

Un entrepreneur en faillite sur dix introduit une demande d'allocation

© BELGA

Pour l'administrateur délégué d'Unizo, Karel Van Eetvelt, cela montre clairement que la procédure est trop peu connue parmi les entrepreneurs.

"De plus, l'entrepreneur doit venir à bout d'un véritable parcours d'obstacles administratifs, outre la souffrance humaine de l'expérience." En cas de faillite, l'entrepreneur doit se présenter à sa caisse d'assurances sociales, à son bureau régional de l'emploi (VDAB, Actiris ou Forem), à l'ONEM, à sa mutuelle et au CPAS. Unizo plaide pour une simplification drastique de la procédure. "Ce n'est pas à l'indépendant à se débrouiller pour trouver le système dont il dépend et l'allocation à laquelle il a droit", estime l'organisation.

L'an dernier, 10.486 entreprises ont fait faillite et 1.246 entrepreneurs ont introduit une demande d'allocation de faillite. Plus de la moitié d'entre elles (717) ont été acceptées.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos