Travailler plus longtemps, d'accord (mais si possible les autres...)

05/06/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Le 4 juin dernier, Delta Lloyd Life a dévoilé les résultats de son enquête sur les pensions. Plus longtemps vous travaillez, plus élevée sera votre pension. C'est le message à faire passer, puisque de moins en moins de Belges sont prêts à travailler jusqu'à l'âge de 65 ans.

La semaine dernière, DLL a projeté à Bruxelles les 10 grandes éléments à en retenir. L'objectif ? Amener - littéralement - le débat sur les pensions dans la rue. Comment voyez-vous votre fin de carrière ? Voulons-nous vraiment travailler jusque 65 ans (voire même plus longtemps) et, si oui, comment ?

Très peu pour moi...

A peine 10% des travailleurs besognent jusque 65 ans. Et 38% des 1427 Belges interrogés dans le cadre de l'enquête de DLL voudraient ne pas avoir à travailler jusqu'à cet âge. Un pourcentage en hausse de 5% par rapport à l'année passée. Pour le ministre des pensions, Alexander De Croo, présent lors de la présentation des résultats à la presse, il y a là un paradoxe : d'une part, de plus en plus de gens savent qu'ils devront travailler plus longtemps pour pouvoir financer notre système de pension alors que, d'autre part, de moins en moins de travailleurs se disent enclins à le faire. Ou, tout du moins, pas jusqu'à 65 ans. En d'autres termes, " travailler plus longtemps, d'accord, tant qu'il ne s'agit pas de ma propre carrière "...

A la question " pourquoi ne voulez-vous pas travailler jusque 65 ans ", 64% des sondés répondent qu'ils veulent pouvoir profiter de leur retraite. Nombreux sont ceux à vouloir vivre de manière plus reposante sans être pressés par le temps (51%) et réserver plus de temps à leurs familles ou leurs amis (44%). Le stress et la pression au travail jouent également un rôle (26%), mais ne font pas partie des raisons principales invoquées pour stopper le travail avant l'âge légal.

A la pension trop tôt

Actuellement, en moyenne, le Belge arrête de travailler à 59,6 ans. Un chiffre qui se situe pourtant en-dessous de l'âge minimal pour pouvoir bénéficier de la retraite anticipée (jusque fin 2012, il fallait avoir 60 ans et minimum 35 ans de carrière ; aujourd'hui ces chiffres ont été augmentés à 60,5 ans et 38 ans de carrière). En comparaison, l'âge effectif de la pension est de 63 ans aux Pays-Bas.

Selon les résultats de l'enquête, l'âge idéal - selon les répondants - pour partir à la pension serait de 61 ans. Lorsqu'on leur demande s'ils estiment avoir travaillé suffisamment, 48% des gens de 60 ans estiment que oui, pour 82% des gens de 65 ans . Quant à celui qui s'arrête de travailler avant son 55e anniversaire, il est généralement considéré comme un profiteur.

Qu'est-ce qui nous motiverait à travailler plus longtemps ?

" Moins de temps de travail et davantage de vacances " est la réponse la plus souvent donnée(52%) lorsqu'on interroge les Belges sur les éléments qui pourraient les motiver à travailler plus longtemps. Une récompense financière aurait aussi un impact non négligeable pour 34% des répondants. On voit ici que le bonus pension (effectif sous sa forme actuelle depuis le 1er janvier 2014) est encore peu connu.

Il faut donc changer certaines choses pour inciter les gens à repousser la date où ils stopperont leur carrière, notamment du côté des employeurs. 63% des répondants attendent de leur employeur une politique de fin de carrière. En pratique, seuls 10% des employeurs en auraient mis en place.

Selon Jozef De Witte, directeur du Centre belge pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, une " fin de carrière " (un aménagement des conditions de travail avant la pension) se met finalement en place trop tard dans la vie professionnelle. Celle-ci devrait être initiée beaucoup plus tôt.

Mais mieux vaut tard que jamais

Les conclusions principales de la conférence de presse furent les suivantes : il y a encore du pain sur la planche, mais cette première prise de conscience de la problématique des pensions constitue un premier pas. Et, pour que les gens acceptent de travailler plus longtemps, il faut aussi leur offrir certaines perspectives...

Nos partenaires