Travailler après la pension, cela en vaut-il vraiment la peine ?

18/10/17 à 21:00 - Mise à jour à 09/11/17 à 03:37
Du Plusmagazine du 19/10/17

Ils ont 60, 70, 80 ans et travaillent toujours... Ils se disent "pensionnés mais pas retraités". Le contact social, la passion du métier, la peur de l'ennui ou le besoin d'arrondir leurs fins de mois... Autant de raisons qui poussent les pensionnés à travailler.

En 2015, plus de 73.000 salariés et 23.000 fontionnaires pensionnés ont exercé une activité autorisée. Cela représente à peu près 5 % de ces pensionnés. Du côté des indépendants qui travaillent au-delà de l'âge de la pension, leur nombre ne cesse d'augmenter. Ils sont passés de 60.000 en 2006 à plus de 93.000 en 2015, qu'ils bénéficient ou pas d'une pension. Selon l'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (Inasti), les plus de 65 ans représentaient 11,7 % des indépendants fin 2015. Pour l'anecdote, l'Inasti recense 81 indépendants qui ont entre 95 et 100 ans et neuf centenaires !
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires