Quelles aides à la rénovation a-t-on encore ?

10/11/14 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Depuis que les exigences énergétiques ont fait leur apparition et ne cessent de se renforcer, la majeure partie du parc immobilier belge aurait bien besoin de travaux de rénovation pour s'y conformer. Mais les soutiens financiers sont revus en profondeur à tous les niveaux de pouvoir.

Quelles aides à la rénovation a-t-on encore ?

En Wallonie

Le gouvernement wallon revoit ses primes énergie et logement, dont les primes à la rénovation. Plus précisément, il a décidé de geler l'octroi des primes à partir du 1er janvier 2015 et pour une période de trois mois. Il veut ainsi se donner le temps de mettre au point un nouveau système qui s'adressera davantage aux personnes/ménages qui ont les revenus les plus bas et qui désirent aussi améliorer les performances énergétiques de leur habitation.

Bonne nouvelle : le gouvernement wallon a par ailleurs annoncé qu'il maintenait et renforçait même l'Ecopack. Il s'agit d'un prêt à taux zéro destiné aux ménages wallons qui souhaitent rénover leur habitation pour en améliorer les performances énergétiques. Il s'agit d'un prêt accordé au propriétaire (occupant ou bailleur) comme au locataire dont les revenus globalement imposables ne dépassent pas 93.000 ?. Le montant du prêt varie de 2.500 à 30.000 ?. L'enveloppe réservée à ce prêt passera de 75 millions d'euros aujourd'hui à 100 millions d'euros en 2019 (voir : www.ecopack-wallonie.be).

À Bruxelles

La région de Bruxelles-Capitale ne compte rien changer en 2015 aux dispositions existantes en matière de primes à la rénovation ni de leurs montants. Mais elle voit cette année 2015 comme une période de réévaluation du système. Les motivations sont sensiblement les mêmes : faire en sorte que les aides financières soient octroyées aux personnes/ménages qui ont les plus bas revenus et à qui elles seront donc le plus utiles. Les premières modifications sont prévues pour 2016.

Le prêt vert, équivalent à Bruxelles de l'Ecopack wallon, est maintenu. Il s'agit ici aussi d'un prêt à taux zéro, accessible aux ménages dont les revenus bruts ne dépassent pas 60.000 ? (+5.000 ? par demandeur de moins de 35 ans ou par personne fiscalement à charge). Son montant du varie de 500 et 20.000 ? (voir : http://bruxellesenvironnement.be (Accueil >Particuliers > Mes primes).

Au fédéral

Au niveau fédéral, c'est le taux de TVA préférentiel qui est en ligne de mire. Actuellement, on peut bénéficier de la TVA réduite à 6% - contre 21% normalement - lorsqu'on fait des travaux de rénovation dans un bâtiment de plus de 5 ans. À partir de 2016, l'ancienneté requise pour le bien passera de 5 à 10 ans pour pouvoir profiter de travaux de rénovation.

Nos partenaires