Pour être mieux protégé des GSM

18/07/14 à 15:07 - Mise à jour à 15:07

Tout consommateur qui achète un GSM ou un smartphone doit être informé de son débit de rayonnement.

Pour être mieux protégé des GSM

© Getty Images/Pixland

Tout GSM mis en vente doit indiquer l'intensité de son rayonnement. Cette obligation légale a été arrêtée par mesure de précaution quant à la dangerosité du rayonnement émis par les GSM. Tant qu'il n'est pas prouvé de manière irréfutable que leur rayonnement n'est pas nocif, il est préférable de renforcer la protection des consommateurs et en particulier des jeunes enfants. Il est désormais interdit de vendre des GSM spécialement conçus pour les enfants lorsque ceux-ci ont moins de 7 ans.

Informer sur la valeur de rayonnement

Mention obligatoire. Selon l'Agence internationale de recherche sur le cancer, une augmentation du risque de cancer du cerveau est possible en cas d'usage intensif d'un GSM. Tout GSM ou smartphone vendu en Belgique doit désormais mentionner l'intensité de rayonnement qu'il émet. On parle ici de SAR (Specific Absorption Rate) ou DAS (débit d'absorption spécifique). Toutes les ventes sont concernées, que ce soit en magasin ou en ligne. Plus la valeur de rayonnement est élevée, plus l'appareil est nocif pour la santé. Les fabricants doivent aussi indiquer la valeur de rayonnement dans leurs publicités.

Chaque GSM doit être accompagné d'une notice expliquant les différentes catégories : de A à E où A représente une valeur inférieure à 0,4 Watt/kg et E, une valeur égale ou supérieure à 1,6 Watt/kg. La valeur SAR maximale permise en Europe est fixée à 2 Watt/kg. Valeur SAR et catégorie doivent être bien visibles et faciles à lire. La taille des caractères ne peut pas être inférieure à celle utilisée pour d'autres spécifications techniques.

En valeur européenne. L'arrêté royal fait référence au DAS européen mesuré pour la tête. Les fabricants indiquent parfois plusieurs valeurs pour les GSM et les smartphones fabriqués en dehors de l'Union européenne : par exemple, un DAS américain à côté du DAS européen. Ces valeurs diffèrent parce que les méthodes de mesure ne sont pas les mêmes. En outre, les valeurs peuvent être différentes selon qu'elles concernent la tête ou le corps.

Appel à un usage responsable

Chaque GSM ou smartphone doit être accompagné de la mention suivante: "Pensez à votre santé et utilisez votre téléphone mobile avec modération, téléphonez en utilisant une oreillette et optez pour un appareil présentant une faible valeur SAR." On ne peut pas ignorer que nous vivons dans un monde plein de rayonnements et d'ondes, mais nous devons le gérer intelligemment. La Belgique compte plus de cartes SIM que d'habitants. 4% environ des utilisateurs de gsm téléphonent plus de 30 minutes par jour (Source : SPF Santé publique).

Pour en savoir plus : http://health.belgium.be

Nos partenaires