Plus de plaintes pour harcèlement au travail

18/09/12 à 05:28 - Mise à jour à 05:28

Idewe, le plus important service externe pour la prévention et la protection au travail, annonce des nouveaux chiffres concernant les plaintes pour harcèlement au travail.

Plus de plaintes pour harcèlement au travail

L'Idewe a reçu l'an dernier 802 signalements pour des comportements inacceptables sur le lieu de travail, contre 778 en 2010 et 727 en 2009.

La ministre fédérale de l'Emploi Monica De Coninck promet le lancement d'une campagne de sensibilisation concernant le bien-être au travail. L'harcèlement en fait une grande partie.

Législation

Depuis le 16 juin 2007, la protection des travailleurs contre la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail a été insérée dans le domaine plus général qu'est la prévention de la charge psychosociale occasionnée par le travail.

- La violence au travail se définit comme toute situation de fait où une personne est menacée ou agressée psychiquement ou physiquement lors de l'exécution du travail.

La violence au travail se traduit principalement par des comportements instantanés de menace, d'agression physique (coups directs mais aussi menaces lors d'une attaque à main armée...) ou verbale (injures, insultes, brimades...).

- Le harcèlement sexuel au travail se définit comme tout comportement non désiré verbal, non verbal ou corporel à connotation sexuelle ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité d'une personne ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.

Le harcèlement sexuel au travail peut se manifester sous différentes formes, tant physiques que verbales:

  • Il peut consister en des regards insistants ou concupiscents, des regards qui déshabillent, des remarques équivoques ou insinuations, l'exposition de matériel à caractère pornographique (photos, textes, vidéos...), des propositions compromettantes...
  • Il peut aussi prendre la forme d'attouchements, de coups et blessures, de viol...

- Le harcèlement moral au travail se définit comme plusieurs conduites abusives, similaires ou différentes, externes ou internes à l'entreprise ou l'institution, qui se produisent pendant un certain temps, qui ont pour objet ou pour effet de porter atteinte à la personnalité, la dignité ou l'intégrité physique ou psychique de la personne, lors de l'exécution du travail, de mettre en péril son emploi ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant et qui se manifestent notamment par des paroles, des intimidations, des actes, des gestes ou des écrits unilatéraux.

(Source et plus d'infos : SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale, www.emploi.belgique.be, www.idewe.be)

Nos partenaires