Plus de pensions sur base des prestations personnelles

18/08/14 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Le rapport 2013 de l'Office national des Pensions confirme les profonds changements apportés par la réforme des pensions décidée par le gouvernement Di Rupo fin 2012. Entre autres, le nombre croissant de pensions versées sur base des prestations personnelles.

La pension se calcule sur base des cotisations payées pendant la durée de la carrière. La pension ménage, la pension de survie et la pension de conjoint divorcé font exceptions à ce principe.

Le rapport 2013 de l'Office national des Pensions révèle notamment que les gens perçoivent de plus en plus souvent une pension sur base de leurs propres prestations. Les cinq dernières années ont enregistré une augmentation du nombre de pensions au taux " d'isolé " (+15,16% en 5 ans) tandis que diminuait le nombre de pensions de retraite au taux de " ménage " (-3,88%) et le nombre de pensions de survie (-7,68%) diminuent durant la même période.

Le principe de " chacun pour soi " émane clairement d'une volonté gouvernementale. Il nous faut encore attendre ce que le nouveau gouvernement décidera en matière de pension au taux de ménage. Par contre, le précédent gouvernement avait déjà approuvé la réforme de la pension de survie.

Les nouvelles règles veulent encourager les veufs et veuves à continuer à travailler et à se constituer leurs propres droits de pension. Le taux d'inactivité de ces personnes est élevé. En cause : les limites imposées au cumul d'une pension de survie avec une rémunération professionnelle. Le cumul d'une pension de survie avec une autre prestation sociale (allocation de maladie ou de chômage, prépension) est autorisé pendant 12 mois, consécutifs ou non.

Les nouvelles règles de la pension de survie:

  • À l'avenir, les veufs/veuves de moins de 45 ans toucheront une allocation de transition en lieu et place d'une pension de survie.
  • D'ici 2025, cet âge limite de 45 ans passera progressivement à 50 ans à raison de 6 mois par an.
  • L'allocation de transition va permettre de compenser temporairement la perte de revenus puisqu'elle sera limitée à un ou deux ans selon que la personne concernée a ou non des enfants à charge.
  • L'allocation de transition pourra être cumulée sans limite avec un salaire ou une autre allocation sociale.


ATTENTION ! Rien ne change pour les personnes qui perçoivent aujourd'hui déjà une pension de survie.

Ces nouvelles règles devraient entrer en vigueur le 1er janvier 2015, mais il faudra attendre la formation du nouveau gouvernement pour qu'elles reçoivent leur arrêté d'exécution.

Plus d'infos : www.onprvp.fgov.be

Nos partenaires