Peut-on me licencier pendant mon crédit-temps ?

11/10/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

" J'ai 57 ans et j'envisage de prendre un crédit-temps 1/5 pendant deux ans. Mon employeur peut-il me licencier pendant ce crédit-temps? Si oui, l'indemnité de préavis sera-t-elle calculée sur mon salaire à 4/5 ou sur mon salaire temps plein? "

En principe, vous bénéficiez d'une protection pendant la période de crédit-temps : votre employeur ne peut pas vous licencier " sans motif grave ou suffisant ", dit la loi. Autrement dit, pour pouvoir vous licencier, votre employeur devrait invoquer un motif qui n'a rien à voir avec le crédit-temps et qu'un juge reconnaîtrait comme " suffisant ".

Si ce n'est pas le cas, vous êtes protégée contre le licenciement. Cette protection s'applique à partir du jour où vous vous êtes mise d'accord avec votre employeur sur le crédit-temps ou, pour les travailleurs de +55 ans, du jour où vous avez averti par écrit que vous alliez faire usage de votre droit au crédit-temps. Elle prend fin 3 mois après la fin de la période de crédit-temps.

Si votre employeur vous licencie quand même pendant le crédit-temps, deux situations peuvent se présenter :

n soit il vous fait prester un préavis : dans ce cas, le délai de préavis peut commencer à courir pendant la période de crédit-temps de 1/5 temps.

n soit il vous octroie une indemnité de rupture. Dans ce cas, l'indemnité de rupture est calculée sur base de la durée du délai de votre préavis et sur base de votre dernière rémunération (c'est-à-dire celle que vous percevrez pour vos prestations à 4/5 temps).

Il est bon de savoir aussi que, si votre employeur vous licencie " sans motif grave ou suffisant " pendant la période où vous êtes normalement protégée, il doit vous payer (en plus de l'indemnité de rupture évoquée ci-dessus) une indemnité forfaitaire égale à 6 mois de rémunération sur la base du salaire. Attention : si vous deviez être licenciée, n'oubliez pas d'en informer immédiatement votre bureau de l'Onem.

Nos partenaires