Pensions : Cotisation de solidarité diminuée, revenus maximum relevés

28/02/08 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le 1er juillet, les plafonds des pensions minimum et des revenus garantis seront revalorisés de 2%.

L'augmentation de 2% des pensions, telle que promise par le ministre Christian Dupont au départ pour tous les pensionnés, n'a pas été avalisée lors du conclave budgétaire. Mais, en matière de revalorisation de spensions, cinq grandes mesures ont été prises et concerneront, selon le ministre, 1,5 million de pensionnés.

Les 5 mesures concernant les pensions

  • A partir du 1er juillet, les pensions minimum des salariés et des indépendants seront revalorisées de 2%. Pour ce faire, 100 millions d'euros vont être débloqués.
  • La garantie de revenus aux personnes âgées (grapa) sera également relevée de 2% en juillet prochain. Cette mesure concernera environ 79.000 personnes.
  • Il a été décidé d'accorder un bonus bien-être à toutes les pensions. Ce bonus (une augmentation de 2%) ne s'appliquait jusqu'à présent qu'aux pensions les plus basses et les plus anciennes. Désormais, toute personne qui a pris sa pension après 1988 et qui n'a pas encore eu droit à ce bonus devrait recevoir cette augmentation.
  • La cotisation de solidarité si vivement contestée depuis des années va progressivement diminuer, en commençant par les pensions les moins élevées. Le montant prévu pour ce faire devrait atteindre les 30 millions d'euros.
  • Le plafond de revenus relatif au travail autorisé pour les pensionnés qui veulent continuer à travailler sera relevé dans le courant de 2008. Pour les travailleurs salariés, le revenu professionnel brut autorisé pour une année complète s'élève à 19.721,58 ? (23.989,00 ? pour les salariés avec des enfants à charge). On ignore encore de combien ce plafond sera majoré. Il était question au départ de 25%, mais ceci a été démenti par le cabinet du ministre Christian Dupont.

[POLL]

Aucune date n'a encore été clairement prévue pour la mise en place de ces trois dernières mesures.

Le pouvoir d'achat

Outre les mesures concernant les pensions, à l'issue du conclave budgétaire, d'autres décisions ont été prises notamment en ce qui concerne l'augmentation du pouvoir d'achat.

  • A partir du mois prochain, le Fonds mazout va être élargi. Le gouvernement a intégré au budget une aide aux personnes qui se chauffent au gaz ou à l'électricité. Toute personne bénéficiant d'un revenu imposable inférieur à 22.873 ? pourra profiter de ce tarif.
  • Autre augmentation : celle de la quotité exemptée d'impôts, qui passe de 6150 à 6400 ?.

Enfin, l'utilisation des chèques-services a également été modifiée. Le prix des chèques-services passe de 6,7 ? à 7 ?. Le nombre de chèques est désormais limité à 750 chèques par an et par ménage. La volonté du ministre de l'emploi d'émettre des chèques-services de 5 ?, destinés aux personnes à faible revenus, n'est pas encore avalisée. Le principe semble acquis, mais les modalités d'application doivent être précisées.

Le conclave budgétaire a également décidé d'une série de dispositions concernant les allocations familiales, la création d'emplois, des primes à la mobilité pour les personnes qui vont travailler dans une autre région ou encore des avantages fiscaux pour les entreprises qui embauchent des chercheurs.

Nos partenaires