Les soins de santé remboursés pour les pensionnés belges au Maroc

24/02/14 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Les bonnes relations entre le Maroc et la Belgique viennent de se concrétiser, entre autres, par le remboursement des soins de santé aux retraités bénéficiant d'une retraite à charge de l'Etat belge.

Un peu d'histoire

Le 17 février 1964, la Belgique, demandeuse de main-d'oeuvre marocaine pour les besoins de son économie, avait conclu un accord bilatéral avec le Maroc.

Le 2 juin 1968, le Maroc et la Belgique signaient une première convention de sécurité sociale : grâce à elle, les travailleurs immigrés marocains pouvaient bénéficier du système de sécurité sociale belge dès qu'ils disposaient d'un travail en Belgique. Et s'ils quittaient la Belgique, ils pouvaient bénéficier d'une pension pour les années de travail effectuées en Belgique.

En 2004, le Maroc a instauré sa propre assurance maladie obligatoire (AMO).

50 ans plus tard...

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Laurette Onkelinx, et son homologue marocain, le ministre des Affaires sociales et de l'Emploi, Abdeslam Seddiki, ont signé une nouvelle convention de sécurité sociale entre la Belgique et le Maroc.

Grâce à cette nouvelle convention, les Marocains ou Belges d'origine marocaine qui ont longtemps travaillé et cotisé en Belgique et qui souhaitent prendre leur retraite au Maroc pourront désormais bénéficier du remboursement des soins de santé. Concrètement, les pensionnés qui s'installent au Maroc auront droit à l'assurance maladie marocaine (AMO). La partie à charge de l'AMO sera remboursée par l'assurance maladie belge au Maroc. " C'est le même principe que nous appliquons dans notre relation avec les pays de UE et avec les pays où de telles conventions existent ", rappelle Laurette Onkelinx.

La nouvelle disposition concernent actuellement les 5.497 travailleurs qui disposent d'une pension belge et séjournent au Maroc. A l'avenir, tous les pensionnés belges ou marocains qui s'installent au Maroc après leur pension auront accès à ces nouveaux droits.

Source : www.laurette-onkelinx.be

Nos partenaires