Les étudiants peuvent gagner plus en 2016

29/03/16 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Les étudiants qui travaillent ne doivent pas payer d'impôt si leurs revenus ne dépassent pas un certain montant brut. Pour 2016, il s'élève à 10.141,01 €, soit 7% de plus qu'en 2015.

Les étudiants peuvent gagner plus en 2016

© iStock

Les jobs d'étudiant ont vu leurs règles changer en 2012. Parmi elles, on peut retenir:

- un seul taux de cotisation de solidarité de 8,13% qui s'applique pendant toute l'année. Ces 8,13% se répartissent en 5,42 % à charge de l'employeur et de 2,71 % à charge de l'étudiant. La part de la cotisation de solidarité à charge de l'étudiant est retenue par l'employeur lors du paiement du salaire.

- un capital annuel unique de 50 jours qu'on peut prester tout au long de l'année. Attention : le taux de cotisation réduit s'applique uniquement pendant ces 50 jours. Si l'étudiant décide de travailler plus de 50 jours, il devra payer des cotisations sociales ordinaires qui s'élèvent à 13,07% !

- la durée du contrat est passée de 6 à 12 mois, ce qui permet aux employeurs de conclure des contrats d'un an et, par exemple, d'engager un étudiant un jour tous les week-ends pendant toute l'année ou pendant la totalité des deux mois d'été.

- un contrôle plus efficace: l'ONSS dispose d'un "compteur étudiant" spécial où chaque employeur déclare le nombre de jours de travail étudiant prestés sur base du contrat conclu. Ce compteur peut être consulté à tout moment par l'étudiant et l'employeur pour connaître le solde de jours restants.

Plus de revenus non taxés

En 2015, le seuil de revenus pour un étudiant jobiste était fixé à 9.458,96 €. En 2016, ce montant est passé à 10.141 €. Autrement dit, l'étudiant jobiste peut gagner 7% de plus avant d'être taxé. Ce revenu correspond à 7.420 € (= revenus non imposables pour un étudiant) majorés de 2.741 € de frais forfaitaires professionnels qui sont automatiquement déduits pas le fisc.

Pour rester à charge

Un étudiant peut être considéré à charge si ses ressources nettes pour 2016 (exercice d'imposition 2017) ne dépassent pas :

- 6.535 € si les parents (mariés ou cohabitants légaux) sont imposés ensemble

- 8.272,50 € si les parents sont imposés séparément

- 9.797,50 € si les parents sont taxés séparément et que l'enfant souffre d'un handicap.

Faut-il remplir une déclaration d'impôt ?

Oui, on n'y échappe pas ! Les revenus qui sont perçus par un étudiant jobiste sont considérés comme de véritables revenus personnels. S'ils dépassent la limite indiquée ci-dessus, il devra payer des impôts comme tout travailleur en Belgique. L'étudiant jobiste est donc obligé de faire sa propre "déclaration d'impôt des personnes physiques".

BON À SAVOIR Lorsque l'étudiant a terminé son cycle d'études en juin et qu'il est diplômé, il peut encore travailler sur base d'un contrat d'occupation d'étudiant, sous cotisation de solidarité, jusqu'au 30 septembre de l'année au cours de laquelle il a obtenu son diplôme. Un jeune diplômé qui n'a pas encore épuisé son quota de 50 jours de travail comme étudiant pourra donc continuer à travailler comme jobiste pendant trois mois.

Nos partenaires