L'écart salarial entre hommes et femmes persiste

10/10/16 à 13:17 - Mise à jour à 13:17

Le problème n'est pas nouveau, mais n'est pas près de disparaitre: l'écart salarial entre les hommes et les femmes persiste. C'est ce qui ressort de l'Indicateur salarial 2016 de Jobat.

L'écart salarial entre hommes et femmes persiste

© istock

Jobat, le journal et site web flamand spécialisé en travail, offres d'emploi et carrière, prépare son Indicateur salarial annuel, en collaboration avec le cabinet d'études Ipsos. Ils ont questionné cette année 29.129 travailleurs belges sur leur salaire, via une enquête en ligne. La nouvelle étude montre, notamment, qu'il subsiste encore une différence significative entre les salaires des hommes et des femmes.

Selon les résultats, un homme gagne en moyenne 3.532 euros brut par mois, tandis qu'une femme gagne en moyenne 2.951 euros brut par mois. Une différence de 581 euros. En outre, 56% des femmes se disent satisfaites du rapport salaire/prestations, contre 46% des hommes.

Temps partiel et avantages extra-légaux

Il y a plusieurs raisons qui expliquent l'écart salarial. Beaucoup de femmes travaillent à temps partiel. Et ce n'est pas toujours un choix pour combiner plus facilement famille et vie professionnelle. Dans certains secteurs, le temps partiel est exigé. C'est souvent le cas dans la distribution, le nettoyage ou le secteur de la santé. Le travail à temps partiel est responsable d'un salaire bas, mais également d'une faible pension.

Une autre raison de l'écart salarial est que les femmes travaillent souvent dans des secteurs où l'on paie moins, avec peu ou pas d'avantanges sociaux. Et ces avantages (chèques-repas, assurance collective, assurance hospitalisation, ordinateur portable du travail, voiture de société avec une carte pour le carburant,...) ne doivent pas être sous-estimés. L'Indicateur salarial 2016 de Jobat montre que les hommes bénéficient d'environ 5 avantages extra-légaux, contre 3,9 pour les femmes. Le secteur dans lequel vous travaillez joue également un rôle en la matière. Par exemple, dans le secteur des TIC (qui emploie relativement plus d'hommes), les travailleurs se voient accorder plus d'avantages extra-légaux que dans d'autres secteurs.

De plus, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à demander une interruption de carrière pour raisons familiales.

L'écart salarial mènera également plus tard à un écart de pensions.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos