L'arrondi se pratique désormais sur les paiements électroniques

13/01/16 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Depuis le 8 janvier, l'arrondi peut également être appliqué aux paiements électroniques ainsi que dans les pharmacies. Explications.

L'arrondi se pratique désormais sur les paiements électroniques

© BELGA

Les commerçants peuvent désormais arrondir le montant total du ticket de caisse lors d'un paiement électronique. Depuis le 1er octobre 2014, ils pouvaient, ainsi que les professions libérales, arrondir le montant total aux 0 ou 5 centimes les plus proches pour les paiements (partiellement) en liquide.

Un libre choix

Depuis le 8 janvier, le commerçant est désormais libre de choisir s'il participe au système de l'arrondi. Le cas échéant, il doit l'appliquer à tous ses clients et de manière systématique, que ce soit vers le haut ou vers le bas. Tout comme pour les paiements en liquide, l'arrondi se pratique sur le montant total du ticket et non sur chaque produit séparé. Le ticket de caisse présente à la fois le montant total original et celui qui a été arrondi.

La petite monnaie toujours en circulation

Les commerçants qui choisissent de pratiquer l'arrondi auront préalablement apposé de manière bien visible un pictogramme représentant une pièce de cinq cents sur leur vitrine. Malgré cette nouvelle règle, les pièces de un et de deux centimes ne seront pas retirées de la circulation. Les consommateurs ne peuvent donc pas les refuser lorsqu'un commerçant leur rend la monnaie.

L'arrondi se pratique désormais sur les paiements électroniques

Aussi en pharmacie

Les pharmaciens, qui étaient jusqu'à présent exclus du système de l'arrondi, peuvent désormais l'appliquer comme les autres commerçants.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos