Je rénove, tu rénoves, nous rénovons ...

25/02/15 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

En 2014, Essencia, le bureau de marketing spécialisé en construction, avançait que le Belge préférait rénover sa maison plutôt que de la construire. Une tendance que vient confirmer une nouvelle étude de Batibouw qui, à la veille de l'ouverture du salon, a mené son enquête auprès de 1.400 Belges.

Je rénove, tu rénoves, nous rénovons ...

Si le Belge pouvait choisir, il opterait pourtant pour une maison isolée classique. La réalité est toutefois bien différente, les terrains étant de plus en plus rares et hors de prix, notamment à cause de la croissance démographique. En 2013, le nombre de nouvelles constructions enregistrées a chuté de 25% par rapport à 2008. La rénovation a quant à elle le vent en poupe avec 41% des propriétaires belges qui ont effectué un ou plusieurs travaux, soit 5% de plus par rapport à 2012. Mais pourquoi le Belge aime-t-il autant rénover son habitation ?

Energie et bien-être

Les investissements consentis pour l'économie d'énergie, avec ou sans primes, demeurent un très bon moyen de tirer un avantage économique à moyen terme. Un peu plus de 70% des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête de Batibouw, affirment qu'elles rénovent donc pour économiser de l'énergie. Les travaux les plus souvent réalisés sont la rénovation de la chaudière (7,7%), les menuiseries extérieures (7,5%), l'installation électrique (7,5%) et l'isolation du toit (6,3%). Mais quelque 80% procèdent à des travaux de rénovation simplement pour améliorer le niveau de confort et de bien-être de leur maison. Ce confort passe notamment par l'aménagement paysager (17,5%), la rénovation de la salle de bain (16,6%), des menuiseries extérieures (15,3%) et du dallage extérieur (12,7%).

Plus-value du bâtiment

Les Belges sont 30% à accorder une attention particulière à l'aspect financier et à investir pour accroître la valeur de leur maison. Dans 46% des cas, ils vont jusqu'à consacrer plus de 50.000 euros pour les travaux de rénovation. Ce budget provient autant de leurs fonds propres (81%) que de primes ou subsides (28%) et emprunts (48%). Selon Batibouw, une habitation existante coûterait jusqu'à 25% moins cher qu'une nouvelle construction de même superficie.

Appel aux professionnels

En raison du coût des travaux, seule une minorité effectue toutes les rénovations en même temps (22%). Pas moins de 78% les répartissent sur une plus longue période. Au total, elles durent en général plus d'un an. Seulement 8% des sondés réalisent eux-mêmes tous les travaux. Ainsi, plus de 30% s'adressent à des professionnels du bâtiment et 58% s'attaquent eux-mêmes aux travaux tout en demandant l'aide de professionnels pour ceux qui leur semblent plus compliqués.

Nos partenaires