J'ai 50 ans et j'ai perdu mon emploi

18/06/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Les allocations de chômage vont diminuer plus rapidement. Pour les 50+, c'est surtout le complément d'ancienneté qui devient plus difficile à obtenir. Important aussi : l'assimilation des périodes non travaillées est limitée pour le calcul de la pension.

J'ai 50 ans et j'ai perdu mon emploi

© Getty Images

Diminution plus rapide des allocations

La diminution plus rapide des allocations de chômage prévue par l'accord gouvernemental devait prendre effet le 1er juillet 2012, mais a été reportée au 1er novembre 2012. Actuellement, la période de chômage se divise en 2 périodes pour les isolés et les chefs de m "nage. Elle se divise en 3 périodes pour les cohabitants. Seuls les cohabitants se retrouvent dans une période où il leur est versé un montant forfaitaire. La nouvelle réglementation parle de 3 périodes applicables à tous les chômeurs. Chefs de ménage et isolés se verraient donc eux aussi attribuer un forfait.

  • Première période : 1 an : les 3 premiers mois (période A) à 65% (soit 5% de plus qu'avant) d'un salaire plafonné de 2.324 ?. Puis 6 mois (période B) à 60% de ce salaire, puis 3 mois )période C) à 60% du salaire plafonné à 2.166 ?.
  • Deuxième période : de 2 à 36 mois : les 2 premiers mois (2e période A fixe) à 60% pour les chefs de famille, 55% pour les isolés, 40% pour les cohabitants sur base d'un salaire plafonné à 2.065 ? par mois, soit maximum 1.239 ?/mois. Vient ensuite une 2e période B variable : 2 mois supplémentaires d'indemnisation par année de passé professionnel aux mêmes pourcentages, mais pour 10 mois maximum. Elle est suivie d'une 2e période C variable et dégressive par paliers de 6 mois, et ce pendant 24 mois maximum. Cette période ne s'applique qu'à ceux qui ont un passé professionnel de 5 ans au moins. Ceux qui n'ont pas encore travaillé pendant 5 ans passent immédiatement à la 3e période.
  • Troisième période : forfait (illimité dans le temps).

Cette règle de la dégressivité plus rapide des allocations de chômage ne s'applique pas:

  • aux chômeurs qui ont un passé professionnel de (plus de) 20 ans. Attention : ces 20 ans de passé professionnel passeront à 21 ans au 1er novembre 2013 et ainsi de suite chaque 1er novembre pour arriver à 25 ans en 2017
  • aux chômeurs de plus e 55 ans. Supposons que vous soyez dans la 2e période de chômage (dans le système dégressif) et que vous passez le cap des 55 ans. Vous resterez au même barème pour le reste de la 2e période
  • aux chômeurs atteints d'une incapacité de travail permanente de 33%
  • aux chômeurs temporaires
  • aux chômeurs à temps partiel avec allocation de garantie de revenu

Supplément d'ancienneté

Si vous avez 55 ans (50 ans auparavant), un passé professionnel de 20 ans et 1 an de chômage complet (pas de prépension), vous avez droit à un complément d'ancienneté. Il s'agit d'un supplément à votre allocation de chômage.

Disponibilité

Certains chômeurs ne doivent plus être disponibles sur le marché du travail et peuvent refuser une offre d'emploi. Actuellement, ces mesures concernent les chômeurs de 58 ans et les chômeurs de 50 ans qui perçoivent des allocations depuis 1 an et qui ont un passé professionnel de 38 ans. L'accord gouvernemental portera l'âge à 60 ans à partir de 2013 et il est même possible qu'il passe à 65 ans dans les régions à faible taux de chômage.

Le contrôle de la disponibilité sera renforcé : à partir de 2013, l'âge du contrôle de disponibilité active passera à 55 ans, puis à 58 ans en 2016.

Recherche d'emploi

Désormais un chômeur devra accepter un emploi à une distance de 60 km (au lieu de 25 avant).

Assimilation pour la pension

Pour le calcul de la pension, les périodes de chômage étaient assimilées à des périodes de travail de façon illimitées et sur base du dernier salaire brut plafonné. Les allocations de chômage de la 3e période seront assimilées sur une base plus faible, à savoir le droit minimum par année de carrière, à savoir le montant du salaire minimum.

Nos partenaires