Investir dans l'immobilier, (toujours) une bonne idée ?

23/12/14 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

L'association Propriétaires Réunis a effectué un sondage auprès de ses membres sur leur intention (ou non) d'investir encore dans l'immobilier.

Investir dans l'immobilier, (toujours) une bonne idée ?

Dans sa chronique publiée dans Plus Magazine de janvier, Guy Legrand (ancien rédacteur en chef de Cash !) pointait la déception de nombreux investisseurs immobiliers : "les amateurs ne se bousculent pas et les loyers sont à la traîne " écrivait-il. Cette tendance à la baisse s'explique, selon lui, par le fait que l'offre a augmenté tandis que la demande a plutôt baissé. Et parce que des locataires potentiels ont profité de la baisse des taux d'intérêt pour devenir propriétaires. Mais l'immobilier est et reste un excellent placement, certainement à long terme.

Sondage

L'association Propriétaires Réunis (anciennement AES - Algemeen Eigenaarssyndicaat - Syndicat des Propriétaires) a réalisé une enquête auprès de ses membres dans le courant du mois de septembre 2014. Elle voulait sonder leur " appétit " en tant qu'investisseur immobilier. La question clé était : nos membres veulent-ils encore investir dans l'immobilier locatif ?

Ces chiffres parlent d'eux-mêmes

  • Pour 42% des personnes interrogées, l'envie d'encore investir dans l'immobilier est restée intacte. Elle a diminué pour 33% et même fortement diminué pour 15%.
  • Les investissements dans les appartements (existants) rencontrent le plus de succès (64%), suivis par les maisons (45%) et nouveaux immeubles à appartements (29%). L'immobilier de papier (sicavs) ne représente qu'un petit pourcentage : 3%.
  • 43% des membres ont répondu n'avoir rencontré que peu de problèmes dans la gestion des biens loués, 43% ont des problèmes d'ordre juridique, 20% parlent de la difficulté à conserver une vision globale des frais.

Régionalisation

Notre législation se régionalise de plus en plus. C'est également vrai pour la loi sur les locations et la fiscalité immobilière. Par exemple, pour loueren Wallonie un logement collectif ou un petit logement individuel de 28 m2 de superficie habitable ou moins, vous devez obtenirun permis de location et doncrépondre à des critères minimaux de qualité : salubrité, superficie habitable, nombre de pièces, inviolabilité du domicile et respect de la vie privée (www.wallonie.be).

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos