Evaluer soi-même ses capacités à conduire

02/10/14 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Cela n'a rien d'un scoop, tout de l'évidence. Avec l'âge, les aptitudes à la conduite s'émoussent. On voit un peu moins bien, on réagit un peu moins vite, on est un peu moins souple... Jusqu'à quel point ? On peut s'autoévaluer en faisant le test proposé par l'Institut belge pour la sécurité routière.

Evaluer soi-même ses capacités à conduire

Quatre fois plus risqué à partir de 75 ans

Qui n'a jamais dit "Attention, papy à casquette au volant" ? Au-delà de la boutade, il y a un constat: avec l'âge, conduire n'est plus si évident. Une étude de l'IBSR révèle que le risque d'être impliqué dans un accident mortel augmente déjà à partir de 65 ans. En 2013, 4.739 seniors ont été blessés et 151 ont perdu la vie sur la route. À partir de 75 ans, le risque d'être la victime dans un accident est quatre fois plus élevé que le risque moyen. Un taux comparable à celui d'un conducteur débutant ! En revanche, le risque d'accident où quelqu'un d'autre est la victime est moitié moins élevé, ce qui tend à prouver que les conducteurs plus âgés constituent surtout un danger pour eux-mêmes, et moins pour les autres.

Feu vert ou stop ?

Certains pays évaluent l'aptitude à conduire des automobilistes sur base du seul critère de l'âge : par exemple, 75 ans aux Pays-Bas. Le test d'aptitude y est obligatoire mais représente un coût important puisqu'il en ressort finalement que seul un pourcentage limité d'aînés ne sont plus aptes à conduire. La Belgique n'impose pas de contrôle de l'aptitude à conduire en fonction de l'âge. L'âge seul ne dit en effet pas grand-chose sur la capacité réelle à conduire d'une personne. La maladie et les traitements médicaux, par exemple, jouent aussi un rôle important.

Plutôt que d'imposer un test à la conduite obligatoire à tous les automobilistes ayant atteint un certain âge, l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) propose un système plus complet : une évaluation de l'aptitude à la conduite par étapes avec complexité croissante: d'abord des questionnaires, ensuite des tests psychiques ou physiques et enfin, un test de conduite.

La première étape consiste en une check-list que l'IBSR vient de mettre en ligne. Courte, elle ne comprend que 15 questions mais que ce sont les questions que devraient se poser les conducteurs plus âgés pour savoir jusqu'à quel point ils sont encore aptes à prendre la route. Vous pouvezvérifier immédiatement dans quelle mesure vous conduisez en toute sécurité sur www.senior-test.be. Pour chacune des questions, cliquez aussi honnêtement que possible sur la réponse qui vous correspond le mieux. Le questionnaires est suivi de suggestions pratiques en vue d'améliorer votre conduite.

Questionnaire et suggestions sont aussi repris dans la brochure "CONDUCTEUR DE 65 ANS ET PLUS - Évaluez votre habilité à conduire " que vous pouvez obtenir gratuitement auprès de l'Institut belge pour la sécurité routière, 1405 Chaussée de Haecht, 1130 Bruxelles, 02 244 15 17.

Plus d'infos sur www.ibsr.be

Nos partenaires