Ce qu'il faut savoir avant d'acheter une auto

01/07/15 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Essence, diesel ou hybride ? Neuf ou d'occasion ? Quelle sera la charge financière du véhicule ? Comment trouver une bonne assurance ? Est-il intéressant de racheter sa voiture de société ? Voici ce qu'il faut savoir avant de se décider.

Ce qu'il faut savoir avant d'acheter une auto

Bien choisir sa voiture

Le choix d'une voiture est avant tout une affaire de goût, de budget et de besoins personnels et/ou familiaux. Mais certaines questions doivent être posées prioritairement : diesel, essence ou électricité, occasion ou neuve, contrat d'entretien ou non...? Les réponses de Xavier Daffe, rédacteur en chef du Moniteur Automobile.

Diesel ou essence. Le prix à la pompe n'est plus un argument en faveur du diesel. Sur quels critères choisir ?

Xavier Daffe : Pour répondre à cette question, cela vaut la peine de se poser un peu et réfléchir à l'usage qu'on aura de sa voiture. Par exemple, devrez-vous (souvent) transporter des enfants ou au contraire, serez-vous la plupart du temps seul(e) dans votre voiture ? Ferez-vous surtout de petits trajets urbains ou, au contraire, beaucoup de trajets sur autoroute ? Utiliserez-vous votre voiture pour partir en vacances ? On établit un cahier des charges en quelque sorte et des réponses à toutes ces questions va dépendre le choix de la voiture. A quelqu'un qui ne fait que des petites trajets en ville, on déconseille de prendre un diesel parce que c'est un genre de motorisation qui n'aime pas qu'on l'allume et coupe tout le temps le moteur. Cela joue sur la durée de vie de la voiture. En outre, ce type de voiture est équipé d'un filtre à particules qui a besoin d'être régénéré. Ce qui veut dire concrètement qu'il faut parcourir au moins une fois par semaine un trajet de 20 à 30 km sur autoroute pour que le filtre à particules puisse s'auto-régénérer. Si on circule uniquement en ville, il ne peut pas le faire et va donc finir par se boucher. Y remédier va coûter de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros en fonction des dommages qu'on peut avoir subis. En conclusion, si l'on ne fait que des petits trajets en ville, il vaut mieux prendre une petite essence. D'autant que le diesel en ville a très mauvaise presse en raison des particules fines qui continuent à être répandues dans l'atmosphère malgré le filtre à particules.

Les voitures hybrides ou 100% électriques sont-elles plus intéressantes que les classiques diesel ou essence?

Xavier Daffe : Pour ce qui est des voitures purement électriques, un, il n'y en a pas encore beaucoup sur le marché ; deux, elles coûtent toujours relativement cher et trois, ce n'est très intéressant que dans certains cas de figures, à savoir quand on a une utilisation répétitive de sa voiture. Je veux dire par là, quand on sait à l'avance les trajets que l'on fera dans la journée et que la voiture reviendra à son point de départ en soirée pour recharger. Parce que, pour l'instant, les voitures électriques ont une autonomie comprise entre 80 et 150 km. On dit souvent qu'elles sont bien adaptées à la ville, c'est vrai, mais encore faut-il disposer d'une borne de recharge et, en ville, tout le monde ne dispose pas d'un garage. Sans oublier qu'il faut parfois une installation spécifique. Pour certaines, comme la Renault Twizy, sorte de compromis entre la voiture et le scooter, une simple prise en triphasé suffit. D'autres voitures électriques, plus puissantes, requièrent une installation spécifique. Actuellement, se posent donc essentiellement les problèmes d'autonomie et de recharge des voitures électriques.

Quant aux autres types de voitures électriques, à savoir les hybrides, il faut faire une différenciation.

- Il existe des voitures mues uniquement à l'électricité mais qui disposent d'un petit moteur à essence servant de générateur. Ce moteur se met en route uniquement pour recharger les batteries quand elles deviennent trop faibles pour alimenter le moteur. C'est ce que l'on appelle les voitures électriques à prolongateur d'autonomie.

- A côté de cela, il y a les modèles hybrides plus traditionnels, c'est-à-dire essence/électriques ou diesel/électriques. Ce sont les plus répandus actuellement. Ces voitures permettent de rouler à l'électricité en ville, mais dès qu'on sort de la ville et qu'on a besoin de plus de vitesse, un moteur à essence ou diesel prend le relais.

Voilà un peu le panel de motorisations qu'offre le marché. On est en train de sortir de la dichotomie essence/diesel, mais il faut bien reconnaître que, si des alternatives commencent à exister, les traditionnels essence et diesel ont encore de beaux jours devant eux. Le prix des formules alternatives reste élevé parce que la technologie est plus chère. Il y a aussi moins d'incitants fiscaux pour l'achat de voitures propres. Les coûts de développement sont donc répercutés sur un nombre restreint de véhicules vendus. Il faudrait, par des incitants fiscaux ou autres, que les volumes de production puissent être augmentés et les coûts de production chuteraient parallèlement. Mais, comme la plupart des états européens sont à la recherche plutôt qu'au don d'argent, l'évolution de ces marchés n'est pas pour tout de suite.

Voiture neuve ou d'occasion, comment bien s'y prendre ?

Xavier Daffe : Si vous envisagez l'achat d'une voiture neuve, le mieux est de vous rendre chez un concessionnaire et demander un essai parce que ce n'est qu'en l'essayant qu'on peut se rendre compte si la voiture convient vraiment ou pas. Si vous achetez une voiture en prévision du transport de vos (petits-) enfants, n'hésitez pas à les emmener avec vous pour voir s'ils peuvent s'installer confortablement et facilement à l'arrière, entendre aussi leurs commentaires... Si on n'achète pas une paire de chaussures sans l'essayer, c'est a fortiori vrai pour une voiture qui va vous coûter 15.000 ? - 20.000 ?. Les marques, comme BMW, VW, Renault, disposent souvent de leur propre centre d'essai. Même si le concessionnaire ne dispose pas physiquement de la voiture chez lui, il peut aller avec vous à un contact center pour votre permettre d'essayer la voiture de votre choix.

Si vous cherchez plutôt une voiture d'occasion, il existe plusieurs réseaux. Vous pouvez acheter à un particulier: le prix est souvent intéressant mais généralement, vous n'avez pas de garantie. Sauf peut-être au niveau du kilométrage. Le Car-Pass - qui a été mis en place il y a quelques années pour lutter contre la fraude au compteur kilométrique - fonctionne bien. Il vous donne une garantie au moins sur le kilométrage réel de la voiture, ce qui n'est déjà pas mal. Mais que la voiture ait été accidentée et réparée risque de rester une inconnue pour vous. A côté de cela, il y a des réseaux qui revendent des voitures de seconde main, des voitures de direction, etc. Par exemple, My Way pour le groupe VW, Audi, Seat, Skoda, etc. ou Nearly New Car pour Mercedes. Un tel système peut être intéressant parce que les voitures ont été suivies, elles ont été remises en état et elles bénéficient de garanties du constructeur. Une troisième piste est celle du revendeur indépendant, comme Cardoen. Il achète à l'étranger des lots de voitures qu'il importe en Belgique et peut proposer des prix intéressants pour des voitures (presque) neuves. On n'a pas toujours le choix de la couleur, des options, etc. mais ce sera intéressant si vous voulez une voiture tout de suite.

Est-il intéressant de conclure un contrat d'entretien lors de l'achat d'une voiture neuve ?

Xavier Daffe : Globalement, c'est intéressant. Il faut bien lire les contrats parce qu'il y a de grandes disparités entre eux. Le prix dépend des marques, des services proposés, de la durée du contrat. Il y a des marques qui incluent les pneus, par exemple, d'autres pas. Il faut comparer, mais d'une manière générale, le contrat d'entretien apporte une bonne tranquillité d'esprit. Au lieu de payer un entretien tous les (deux) ans, vous payez un forfait lors de la commande de la voiture et en fonction du montant du forfait, la voiture sera couverte en entretiens courants pendant un, deux, trois, quatre, cinq ans.


Les formalités, coûts et taxes

L'achat d'une voiture s'accompagne d'une série de démarches et de " faux frais " incontournables.

  • Immatriculer votre voiture

Vous devez demander l'immatriculation de votre voiture en utilisant le formulaire rose " demande d'immatriculation d'un véhicule " que vous recevrez normalement au garage au moment où vous achèterez la voiture. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez le demander à la DIV même (Direction pour l'immatriculation des véhicules) ou à la compagnie d'assurance qui couvre votre responsabilité civile. Le formulaire dûment rempli, deux possibilités s'offrent à vous :

vous remettez votre formulaire à votre courtier ou à votre assureur qui enregistrera votre véhicule via internet. Le SPF Mobilité et Transports a lancé une application online où quelque 8.000 courtiers et agents d'assurance peuvent faire immatriculer un véhicule 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Vous recevrez votre certificat d'immatriculation et votre plaque dès le jour ouvrable qui suit.

vous renvoyez le formulaire dûment complété à la DIV. Dès qu'elle recevra vos données, vous obtiendrez un certificat d'immatriculation.

  • La fiscalité de la voiture

Pour tout véhicule mis sur les routes, l'Etat réclame une taxe de mise en circulation (TMC) et, chaque année, une taxe de circulation. La matière est désormais régionalisée et, si la taxe de circulation annuelle reste inchangée dans les trois Régions, c'est au niveau de la TMC que les différences se font sentir.

- La Wallonie a gardé l'ancienne TMC fédérale. Malgré la fin des primes fédérales, elle a aussi gardé les éco-bonus tant pour les véhicules neufs que d'occasion en fonction des émissions de CO2 (www.wallonie.be, 081 33 00 08).

- À Bruxelles, le système de TMC classique reste d'application et il n'y a pas d'éco-malus.

- La Flandre applique, depuis le 1er mars 2012, unenouvelle formule qui tient compte de différents critères : rejet de CO2, norme Euro, type de carburant et âge du véhicule lors de l'achat. Elle ne tient donc plus compte de la cylindrée.

Par ailleurs, le fisc octroient certains avantages. Si, comme particulier, vous achetez un véhicule électrique (moto, trois-roues, quatre roues), vous profitez d'une réduction de 15 % du prix d'achat (TVA comprise) avec un maximum de 4.940 ? pour un quatre-roues et 3.010 e pour les autres (déclaration 2015).

Les alternatives

Le seul fait de posséder une voiture représente un sérieux budget : achat, assurance, entretien, éventuelles réparations... sans compter le carburant. C'est en outre de l'argent que vous ne pouvez pas épargner et qui ne vous rapporte donc pas d'intérêts. Et, quelques années plus tard, vous devrez à nouveau disposer d'économies pour pouvoir acheter une autre voiture. Si, en fin de compte, vous n'avez que peu d'usage d'une voiture, des solutions alternatives méritent que vous vous y arrêtiez.

  • Louer une voiture

Vous pouvez louer une voiture pour une journée, un week-end, une semaine ou plus. Vous pouvez même louer des accessoires automobiles, commeun GPS, idéal pour les week-ends à la campagne et autres escapades. Que vous cherchiez un véhicule utilitaire ou de tourisme et quelle que soit sa catégorie (économique, compact, intermédiaire, monospace...), vous pouvez trouver toutes les offres et les agences de location qui les font sur www.voiture-location.be.

  • Partager une voiture

Le car-sharing vous permet de disposer d'une voiture quand vous en avez besoin, sans en posséder une personnellement. C'est facile, bon marché, convivial et vous êtes débarrassé d'une série de démarches pratiques comme le passage au contrôle technique.

Cambio

Cambio vous permet de louer une voiture à l'heure, pour la journée ou pour des périodes plus longues, avec un système d'abonnement. Vous pouvez aussi combiner la location de voiture avec le train. Outre Bruxelles, ce système vous est proposé dansplus de 220 stations dans 27 villes en Belgique. Infos sur www.cambio.be, 02 227 93 02 (Bruxelles), 010 23 58 01 (Wallonie), 09 242 32 17 (Flandre).

Les tarifs Cambio comprennent des frais fixes et des frais d'utilisation. Si vous choisissez la formule de base, Start, comptez : 150 ? de participation financière (remboursée quand vous vous désinscrivez) + 35 ? de frais d'activation + 4 ? d'abonnement mensuel. Si vous voulez qu'un membre de votre famille ou un ami puisse utiliser Cambio sur votre compte, ajoutez 25 ? de frais d'activation + 2 ? d'abonnement mensuel.

Zen Car

Zen Carest un nouveau système de voitures partagées dans le cadre de la mobilité durable. Actif uniquement en Région bruxelloise, c'est la version électrique du car-sharing. Infos sur www.zencar.eu, 02 669 77 91.

Les tarifs de base se déclinent comme suit : inscription : 40 ? + abonnement mensuel : 6 ? + tarif horaire : de 5 ? à 9 ? selon les heures d'utilisation. Forfait/jour : de 49 e à 59 ?.

Taxistop

Le service de covoituragede Taxistop vous permet de partager vos trajets quotidiens domicile-travail. Comme conducteur, vous pouvez chercher dans la base de données de Carpool un/des passager(s) pour vous accompagner au travail et partager les frais de route. Passager, vous consultez la base de données pour trouver un chauffeur !L'indemnisation est fixée entre le chauffeur et le passager. Le prix généralement demandé est de 0,08 ?/km si le chauffeur ne doit pas faire de détour. Les kilomètres de détour se paient 0,21 ?. Ce montant ne doit pas être déclaré au fisc.Autre service intéressant de Taxistop :Schoolpoolpermet de vous arranger entre (grands-)parents pour conduire les (petits-)enfants à l'école à tour de rôle. Infos : www.taxistop.be, 070 222 292.

VAP

VAP (voitures à plusieurs)propose un système de covoiturage sous forme d'autostop encadré sur de courtes distances pour circuler dans sa commune, aux alentours, ou pour se rendre à une gare, une station de métro ou un arrêt de bus. L'inscription et l'utilisation des VAP est gratuite pour les membres grâce à une affiliation des communes participantes.

Pour l'instant, les antennes VAP sont surtout développées à Bruxelles et dans le Brabant wallon mais mériterait de s'étendre un peu partout en Belgique. Infos : www.vap-vap.be, 02 675 05 88.

Que coûte une voiture ?

Sur www.moniteurautomobile.be, vous pouvez calculer le prix de revient d'une voiture par km et par mois. Nous avons pris, à titre d'exemple, la " voiture mondiale de l'année 2012 ", la VW Up ! Nous avons supposé comme données: 15.000 km par an, une consommation de 4,5 l/100 km et 198 ? de prime d'assurance RC. Résultat : 277,44 ? par mois, 0,22 ? par km. La formule tient compte des paramètres suivants :

-le nombre de kilomètres que vous faites par an

-le nombre d'années que vous désirez garder votre voiture
-les taxes de mise en circulation et de circulation
-la consommation moyenne de votre véhicule
-le coût du prix de l'essence
-le coût de votre garage (si vous n'en n'avez pas, mettez 0 ? )
-le coût de votre assurance (par défaut, la valeur d'une RC)
-le prix des pneus
-les taux d'intérêts
-le prix des entretiens
-la dépréciation de votre véhicule ainsi que sa valeur de revente
-le nombre de lavage que vous faites par mois ainsi que le prix de ces lavages
-le coût du prix de l'huile et la contenance de votre réservoir d'huile.

Racheter votre voiture de société ?

Vous envisagez peut-être de racheter votre voiture de société quand elle sera arrivée en fin de contrat de leasing ? L'avantage indéniable de cette voiture d'occasion est que vous connaissez tout d'elle et que vous savez avec certitude si elle a été accidentée ou non. Vous savez aussi qu'elle a été bien entretenue. Par contre, il n'est pas possible de fixer à l'avance un prix de rachat avec la société de leasing. Ce prix dépend de plusieurs facteurs dont notamment, l'état des pneus et la valeur de la voiture sur le marché de l'occasion.

Plus d'infos

  • Sur l'assurance voiture : la brochure surl'assurance de responsabilité civile auto " L'assurance auto, comment s'y prendre ? " éditée par Assuralia en collaboration avec le Crioc, www.assuralia.be; site comparatif : www.mon-assurance-auto.be

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos