Budget: le projet d'ajustement est celui de la rigueur soutenable, affirme Elio Di Rupo

12/03/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Avec un effort cumulé des 11,3 milliards d'euros réalisé en décembre dernier et de l'assainissement complémentaire de 1,82 milliard trouvé lors de la semaine écoulée, la Belgique n'aura jamais réalisé un effort aussi important de toute son histoire, a affirmé dimanche le Premier ministre Elio Di Rupo.

Le projet d'ajustement est celui de la rigueur soutenable pour la population et la compétitivité des entreprises. Les recettes supplémentaires proviendront essentiellement des transactions boursières, d'une répression accrue de la fraude via le travail au noir, du secteur pharmaceutique et des fumeurs via une augmentation des accises.

"Le gouvernement veut protéger la population et les entreprises de la spéculation et de la dégradation des conditions de vie dans le pays. Nous avons opté pour la rigueur soutenable, la prudence et la relance par un choix de mesures justes et équilibrées", a affirmé le Premier ministre dès l'entame de la conférence de presse.

Elio Di Rupo a souligné que ce faisant, la Belgique renforçait sa crédibilité sur les marchés européens car des pays dont le déficit dépassait les 3%, elle est parmi les meilleurs si pas le premier de la classe. Il a comparé la limitation du déficit de l'Etat à 2,8% aux 4,5 % des Pays-Bas et aux 6% de la France.

Selon le Comité de monitoring, le gouvernement devait faire 1,47 milliard d'effort, et 500 millions de mise en jachère de dépenses. Au final, le comité ministériel restreint a choisi d'être plus prudent en réalisant 350 millions d'économies en plus, et 150 millions de réserve complémentaire, a-t-il souligné.

Nos partenaires