Bien protégé en vacances!

21/05/15 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Les vacances apportent toujours leur lot de bons souvenirs. Malheureusement, il se peut aussi qu'un problème nécessite des soins médicaux urgents voire une hospitalisation. Dans ce cas, on est souvent couvert par différentes voies.

Bien protégé en vacances!

A lire en complément de notre article "Parés pour des vacances actives!" dans le nouveau numéro de votre Plus Magazine!

Quand on rencontre un problème de santé en vacances, on peut compter sur différents types d'assistance.

- La mutualité

On peut faire appel à la centrale d'alarme (Mutas ou Mediphone Assist) pour une assistance médicale urgente. Mais elle ne couvre que les frais médicaux. La carte d'assurance européenne donne droit au remboursement des frais médicaux par une mutualité étrangère, y compris le rapatriement, si nécessaire. Les garanties sont un peu moindres que celles d'une assurance assistance et une franchise est souvent prévue. Le rapatriement en cas d'accident ou de décès d'un membre de la famille n'est pas compris.

- L'assurance hospitalisation (privée ou via l'employeur)

En général, elle intervient uniquement pour les frais médicaux en cas d'hospitalisation, pas pour le rapatriement, par exemple. Mieux vaut vérifier si on peut récupérer les autres frais médicaux via l'assurance assistance. On peut en effet faire appel à l'une et à l'autre, par exemple, si la limite d'intervention de l'assurance hospitalisation est atteinte.

- La carte de crédit

Certaines cartes de crédit comprennent une assistance voyage, mais leurs conditions et garanties diffèrent beaucoup. A bien vérifier avant de partir ! Il est aussi souvent exigé de payer le voyage avec la carte de crédit pour avoir droit à cette protection, mais il suffit parfois de faire un achat ou de retirer de l'argent dans le pays où on se trouve.

- L'assurance assistance

Elle couvre bien sûr les frais médicaux à l'étranger, mais aussi le rapatriement ou l'accompagnement et le soutien logistique. Cela va du remplacement du véhicule à l'envoi de médicaments. Le rapatriement n'est en général pas limité à la seule victime mais s'étend aussi aux membres de la famille qui voyagent avec elle, ce qui est important. Les formules all-in remboursent les frais médicaux et ceux de la famille ainsi que les frais de voiture.

Assurance et sports extrêmes ou dangereux

Les contrats d'assurance excluent souvent les sports à risque (sports aériens comme le parachutisme ou le parapente, courses de véhicules, spéléologie, rafting...). Ceux qui veulent pratiquer ces sports doivent souscrire une assurance sport extrême spécifique. Elle couvrira non seulement les accidents corporels, les frais de traitements médicaux, l'invalidité permanente et le décès, mais aussi la responsabilité en cas de dommages aux autres dans l'exercice de l'activité sportive. Pour bénéficier d'une telle assurance, on peut soit demander une extension de garantie dans un contrat existant, soit souscrire un contrat spécifique. L'extension de garantie ou le contrat d'assurance peut être souscrit pour un an comme pour un ou plusieurs jours.

Victime par la faute d'un tiers : les bons réflexes !

- Demander l'aide médicale : appeler le 100 (ou le 112 pour l'Union européenne)

- Informer la police pour qu'elle dresse un procès-verbal (appeler le 101 ou le 112 pour l'Union européenne)

- Chercher des témoins de l'accident et noter leurs coordonnées

- Faire éventuellement des photos

- Noter les noms du " coupable " et de son assureur

- Demander conseil à son assureur en assurance familiale ou en assistance juridique.

Nos partenaires