9 questions sur l'admission forcée

09/03/17 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Plusmagazine

Les conjoints et la famille d'une personne souffrant de dépendance se font, à juste titre, du souci pour leur proche mais nourrissent également des inquiétudes pour eux-mêmes. Quelles solutions la loi offre-t-elle ?

1. Quand peut-on faire admettre une personne de force ?

Il faut que cette personne soit reconnue atteinte de "maladie mentale". Or les addictions - à l'alcool, aux drogues, aux médicaments... - ne sont pas des maladies mentales. On ne peut hospitaliser de force une personne que si son addiction résulte d'une maladie mentale ou a rendu cette personne mentalement instable. Il faut donc être en présence d'une phase suicidaire aiguë (projet de suicide ou pensées suicidaires) ou de réactions psychotiques (perception déformée de la réalité avec hallucinations, confusion, négligence de soi...) pour pouvoir hospitaliser quelqu'un de force.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires