5 conseils pour votre déclaration fiscale

20/06/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Pour le 30 juin au plus tard, nous devons déclarer nos revenus 2011, que ce soit via Tax-on-web ou en utilisant un formulaire papier. Comment adoucir la note fiscale ?

La déclaration d'impôt 2012 est la première sous l'autorité du ministre Steven Vanackere. Il veut avant tout poursuivre dans la voie de la simplification. C'est ainsi que les pensionnés et les allocataires reçoivent une déclaration préremplie qu'il ne leur reste qu'à confirmer ou corriger, si nécessaire.

Le formulaire 2012 (servant à déclarer nos revenus de 2011) a été publié dans le Moniteur belge du 21 mars 2012. Il comporte 13 nouveaux codes et 4 ont été supprimés (notamment celui de la réduction pour chauffe-eau solaire). Les nouveaux codes concernent, entre autres, les investissements destinés à économiser l'énergie faits en 2011 dans des logements de plus de 5 ans et un crédit d'impôt pour les salariés et les dirigeants d'entreprise ayant un bas salaire. Le contribuable qui a des revenus étrangers ne doit plus demander l'exonération dans une annexe à sa déclaration.

Vous ne pouvez plus rien changer aujourd'hui aux revenus que vous avez acquis en 2011, ni à vos dépenses, ni vos frais professionnels. Mais vous pouvez faire en sorte de remplir votre déclaration d'impôt de la manière la plus favorable possible.

Nous vous donnons 5 conseils

1. Vérifiez si vous pouvez déclarer votre (vos) parent(s) à charge

Si en 2011, vous aviez un (grand-)parent sous votre toit (ou si vous avez vécu chez cette personne), vous pouvez peut-être la déclarer à charge. Pour cela, il faut qu'elle soit âgée de plus de 65 ans, qu'elle fasse partie de votre ménage au 1er janvier de l'exercice d'imposition (2012) et que ses ressources n'aient pas dépassé 2.890 ? net en 2001 (il n'est pas tenu compte d'une première tranche de pension de 23.250 ?).

2. Vérifiez si vous pouvez déclarer d'autres enfants à charge

Ce ne sont pas seulement vos propres enfants que vous pouvez déclarer à charge, mais aussi les enfants de votre partenaire cohabitant, par exemple. Ils doivent faire partie de votre ménage au 1er janvier 2012, ils ne peuvent pas avoir été rémunérés par vous et leurs ressources ne peuvent pas dépasser 2.890 ? net (il n'est pas tenu compte des premiers 2.410 ? de rémunération pour un job d'étudiant).

3. Déclarez vos frais professionnels ou demandez un forfait plus élevé sui vous habitez loin de votre lieu de travail

En matière de frais professionnels, vous avez le choix : soit vous acceptez le montant forfaitaire prévu par le fisc, soit vous prouvez vos frais professionnels réels. Pour les salariés, le montant forfaitaire est fonction de votre rémunération et est calculé selon un barème dégressif, avec un maximum de 3.670 ? pour les revenus de 2011. Si vous habitez à 75 km au moins de votre lieu de travail, vous avez droit à un forfait complémentaire qui augmente avec la distance : de 75 à 100 km : 75 ? ; de 100 à 125 km : 125 ? et plus de 125 km : 175 ?. Indiquez dans votre déclaration le supplément auquel vous avez droit et, dans une annexe, votre lieu de travail et le nombre de kilomètres qui le sépare de votre domicile. Attention : le forfait ordinaire vous est accordé automatiquement, mais le forfait complémentaire doit être demandé.

4. N'oubliez pas de déclarer les intérêts de votre prêt vert (ou d'autres investissements économiseurs d'énergie)

C'était la dernière fois en 2011 que vous pouviez souscrire un prêt vert (un prêt pour des dépenses destinées à des travaux économiseurs d'énergie, à faible taux d'intérêt et avantage fiscal). Les prêts verts relevaient en effet d'une mesure temporaire et il n'est plus possible d'en souscrire depuis le 1er janvier 2012. Les intérêts que vous avez payés en 2011 vous rapportent encore 40% de réduction d'impôt. N'oubliez donc pas de les déclarer d'autant qu'à partir de 2012, la réduction d'impôt passe de 40% à 30% pour les intérêts que vous avez payés dans le cadre d'un prêt vert souscrit en 2009, 2012 ou 2011.

ATTENTION ! Pour cette déclaration d'impôt 2012 (revenus 2011), vous avez encore droit aux réductions d'impôt pour investissements économiseurs d'énergie (par exemple, des panneaux solaires). Ils portent encore sur des dépenses faites en 2011. Mais cela change à partir de la prochaine déclaration d'impôt. A partir de 2013 (revenus 2012), il ne sera plus accordé de réduction d'impôt que pour l'isolation de la toiture et cette réduction d'impôt passe à 30% au lieu de 40%.

5. N'oubliez les dons et autres dépenses déductibles

Vous pouvez déduire les dons que vous avez faits en 2011. Mais un montant minimum est requis : vous devez avoir donné au moins 40 ? par institution bénéficiaire.

Les autres dépenses déductibles sont : l'épargne pension (880 ? maximum), les chèques ALE et les titres-services (2.560 ? maximum), les dépenses pour la sécurisation de votre logement contre l'incendie et l'effraction (710 ? maximum), les investissements économiseurs d'énergie (2.830 ? maximum avec une majoration de 850 ?pour les investissements dans l'énergie solaire).

Les intérêts exonérés sur un compte d'épargne (1.770 ? en 2001), les primes d'une assurance vie et le capital d'une emprunt hypothécaire souscrit avant le 1er janvier 2005 (2.120 ? maximum), les primes d'assurance de solde restant dû ainsi que les intérêts et le capital d'un emprunt hypothécaire souscrit avant le 1er janvier 2005 (2.120 ? maximum).

BON À SAVOIR Si votre épargne pension a déjà été taxée (à votre 60e anniversaire), vous pouvez encore déduire les versements effectués après 60 ans, même si désormais, ils ne seront plus taxés.

Nos partenaires